Cac 40 : Quelles stratégies adopter en 2014?

Selon nos experts en cac 40, celle ci réserve quelques surprises pour 2014. Nous vous donnons nos stratégies à adopter pour 2014…

cac 40 stratégies 2014

Cac 40 : Quel est le bilan de 2013?

L’année 2013 a été marquée avec des gagnants sur les actions à Wall Street (+31%), à Tokyo (+57%) et en Europe (+18%).

Belles performances également pour des valeurs moyennes (+27% à Paris pour l’indice Cac Mid and Small et +39% aux USA pour le MSCI USA Small).

En revanche, les perdants sont les bourses des pays émergents tels que la Chine (-6%) ou encore le Brésil (-15.5%). Ceci s’explique par la chute des devises et la chute des valeurs liées aux matières premières.

Puis, il y a eu également une baisse du dollar par rapport à l’Euro (-8.8% au second semestre).

D’une manière générale pour le cac 40, l’année 2013 a été marqué par l’élimination des risques qui ont plombé les marchés financiers depuis 2008 : économie américaine bloqué par le débat budgétaire, crise bancaire, faillites d’États en Europe, déflation etc…

Quelles tendances réservent le cac 40 pour 2014?

Le cac 40 va s’affranchir petit à petit de la dépendance aux décisions des Banques Centrales (en premier lieu la Réserve Fédérale Américaine). De ce fait, les stratégies vont se faire aux États Unis, en Europe et au Japon.

Pourquoi aux États Unis?

Car la croissance et son effet d’entraînement au niveau mondial va être l’élément clé. Aussi, la réduction des freins à l’expansion de l’économie permet de parier sur une tendance qui pourrait dépasser les 3%.

Pourquoi l’Europe?

Grâce aux desserrements des contraintes, en particulier dans les pays dits « périphériques » tels que l’Irlande, le Portugal, l’Espagne L’Italie.

Pourquoi le Japon?

Car à partir d’avril, le gouvernement va enclencher la troisième phase de son programme de redressement. Après une avancée monétaire et fiscale, le gouvernement devra convaincre sur des réformes de structure.

Deux jokers sortent parmi les conseils cac 40 pour 2014 :

  1. Deux pays émergents qui bénéficient d’un positionnement particulier : le Mexique et la Corée du Sud qui peuvent être achetés via des certificats ETF.
  2. Les obligations indexés sur l’inflation : elles ne sont pas surcotées dans un univers marqué par les subsistants de déflation.

Si vous souhaitez boursicoter, certains sites vous permettent de vous entrainer « virtuellement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*