Les fraudes à la carte bancaire à éviter

Votre CB et son code confidentiel ne sont pas fiable à 100%. Vous pouvez être victime à tout moment. Nous vous donnons des conseils pour ne pas être victime.

fraudes à la carte bancaireLe « Phishing » ou la pêche aux codes de cartes bancaires

Des mails sont envoyés à plusieurs personnes ressemblant à ceux de votre banque ou d’une institution officielle.

Pour une raison inventée, les fraudeurs vous demandent vos coordonnées bancaires ou votre code. Lorsque vous répondez à ces mails en donnant vos informations, les escrocs n’ont plus qu’à se servir sur votre compte.

Le « Skimming » ou faux clavier introduit dans les distributeurs de billets

Les escrocs installent un dispositif miniature sur un distributeur de billets. Le numéro de la CB et le code secret sont enregistrés par la machine. Les fraudeurs enlèvent ensuite le faux clavier et le boîtier avec toutes vos informations bancaires qu’ils contiennent.

Des cartes fictives seront alors fabriquées pour retirer et payer chez les commerçants depuis votre compte.

Le paiement en ligne non sécurisé, vigilance lors de vos paiements sur le net

Attention aux sites qui ne proposent pas de transactions sécurisées. Un mini « cadenas » se situe sur le site vous permettant de savoir s’il est sécurisé ou non.

N’importe quel pirate informatique pourra récupérer vos données bancaires et les utiliser pour ses achats personnels depuis votre compte.

Le vol du code secret de votre CB, un classiques dans les escroqueries à la CB

L’escroc parvient à mémoriser le code confidentiel de sa future victime (via une mini caméra installé frauduleusement au dessus du distributeur). Le fraudeur parvient à lui dérober discrètement sa carte bancaire en la distrayant. Le temps que celle-ci s’aperçoit de la perte de sa CB et fasse opposition, il est déjà trop tard.

Le « Carding » ou trafic de coordonnées bancaires

Certains sites internet vendent des coordonnées bancaires piratées par des logiciels espions.

Deuxième puce sur la CB

Des escrocs particulièrement expérimentés sont parvenus à contourner la sécurité de la puce incorporée aux cartes bancaires. Même si la personne qui s »est fait voler ou qui a perdu sa CB a fait opposition auprès de sa banque, les fraudeurs peuvent tout de même continuer à s’en servir.

Ces voleurs rajoutent sur la carte bancaire une deuxième puce qui trompe le terminal de paiement chez le commerçant, en lui faisant croire que le code confidentiel composé est bien le bon. Les malfaiteurs ne doivent ensuite pas dépasser un montant de 100E lors des achat car sinon une autorisation de paiement est demandée à la banque.

Le faux terminal CB

La combine consiste à remplacer le terminal de paiement du commerçant, à son insu, par une machine apparemment identique, mais qui enregistre, via Bluetooth, les données des cartes de crédit des clients. Le fraudeur se trouve dans le magasin et dès que vous payez, il enregistre toutes les coordonnées de votre CB.

A partir des informations récoltées, le fraudeur fabrique une fausse carte de crédit (la « yes card », la carte qui accepte toujours les paiements).

Si vous constatez une fraude sur votre CB, nous vous conseillons de contacter le site d’opposition CB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*