Investir dans les placements écologiques?

Dans un contexte très favorable à l’environnement avec une exposition médiatique croissante, les valeurs financières « vertes » sont à la hausse et constituent un placement écologique.

Faut-il pour autant les acheter ou bien craindre un effet de mode et donc une « bulle spéculative » ?

On peut parier sur une croissance durable car les États, du fait des contraintes imposées par le protocole de Kyoto, vont devoir augmenter leurs dépenses en énergies renouvelables. Sans parler des particuliers de plus en plus enclins à acheter des produits éthiques ou environnementaux.

L’investissement écologique, qu’est-ce que c’est ?

placement ecologiqueIl s’agit de financer le développement de centrales photovoltaïques haut de gamme, car la production d’électricité repose sur des panneaux solaires qui captent l’énergie et la transforme en électricité.

Où sont construites les centrales solaires ?

Il s’agit  de bâtiments agricoles, des toitures de bâtiments industriels, des bâtiments publics ou des écoles. Si nous prenons l’exemple de France Energies Finance, les centrales sont installées en France, en Outre-mer ainsi qu’en Afrique du Sud, sur des sites bénéficiant d’un fort ensoleillement.

Comment le taux de rendement de 7% est-il garanti ?

Pour France Energies Finance, les panneaux installés produisent actuellement 15 Mégawatts (MW) par heure. En 2014, l’entreprise pourra produire 50 MW supplémentaires. Cette électricité est ensuite achetée par des opérateurs qui sont EDF, Suez ou encore Escom, soit des compagnies à la solvabilité éprouvée. C’est cet achat qui donne lieu à la plus value.

Ce qui permet aussi une garantie d’un taux de 7%, c’est la durée des contrats de reventes. On parle de contrats qui s’étendent sur 20 ans, donc sur du très long terme.

Des placements propres rentabilisés

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de produits financiers capables de rivaliser avec cette offre. L’investissement écologique a, aujourd’hui, un taux de rendement de 7%. C’est un taux de rendement bien supérieur à un contrat d’assurance vie, un livret A ou d’autres livrets bancaires, voire même l’immobilier.

Un investissement qui rapporte 7%, cela a de quoi intriguer ; et même cela à de quoi susciter la méfiance. Posez vous donc toutes les questions qu’il faut et renseignez-vous à fond !

Pourquoi l’investissement écologique peinent à être connu?

Nous sommes dans ce temps de questionnement et d’adaptation des investisseurs. Nous sommes encore dans le temps des pionniers, c’est quelque chose de nouveau. Cependant, les ambitions politiques européennes et françaises s’orientent toujours plus  vers une transition énergétique qui prend de plus en plus de l’ampleur.

Quels sont les risques liés à l’ensoleillement ?

En fait, ce qui est vraiment nouveau, c’est la manière dont nous pouvons capter cette énergie et la transformer sous une forme utilisable. Si l’on prend l’ensoleillement des 100 dernières années, on voit qu’il augmente chaque année. Le seul autre défi constitué par ce type d’énergie, c’est notre capacité à la stocker.

En résumé, le profit personnel s’accompagne ici d’un bénéfice pour la planète. L’investissement écologique favorise le développement d’une énergie propre, non polluante : l’énergie solaire. L’investissement écologique représente une nouvelle manière d’investir, différente des placements traditionnels. C’est ce qu’on appelle un investissement éthique.  Il est en même temps rémunérateur. Chaque année, à la date de souscription du contrat, vous recevez 7% de votre investissement. Enfin, il bénéficie de nombreuses garanties qui vous gardent l’esprit tranquille.

La fin des énergies fossiles

Les ressources pétrolières de la planète ne sont pas inépuisables. Aujourd’hui, même les pays du Moyen-Orient investissent dans les énergies renouvelables. Remarquons que les énergies vertes qui ont pour nous le caractère de la nouveauté, sont en fait les plus vieilles énergies du monde ! Le vent, l’eau, ou le soleil produisent un flux d’énergie inépuisable et accessible partout dans des proportions variables.

Il y a également un consensus politique et une demande de la société civile sur les énergies propres. Les normes européennes contraignent la France à évoluer dans la production de son énergie. Concrètement, cela veut dire abandonner le nucléaire et se tourner plus résolument vers les énergies renouvelables.

Or rappelons que, pour la France, les 3/4 de l’électricité produite est d’origine nucléaire. L’objectif, tel que l’énonce l’office franco-allemand pour les énergies renouvelables, est de passer à 50% d’ici 2025 ! Actuellement, la part des énergies vertes n’est que de 16,4 %…

Dans ce contexte, le kilowatt heure électrique produit par les panneaux photovoltaïques augmente régulièrement et les experts prévoient une hausse continue sur les 30 prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*