Les aides pour le maintien à domicile des personnes âgées

Mise à jour effectuée le

Vieillir chez soi le plus longtemps possible, c’est le souhait naturel de bon nombre de personnes.

Afin de permettre aux personnes âgées ayant besoin d’assistance de préserver leur indépendance et leur cadre de vie pour un maximum d’années, des aides financières existent.

Quelles sont les aides existantes ? En quoi consistent-elles ? Toutes les réponses dans cet article.

Aides au maintien à domicile : adaptation du logement et aides au logement

Les aides d’adaptation du logement pour les personnes âgées

Lorsque l’on vieillit, le logement dans lequel on a toujours vécu peut devenir inadapté (escaliers trop escarpés, absence d’ascenseur, douche dangereuse, accès difficiles etc.).

Afin de venir en aide aux personnes âgées nécessitant une adaptation de leur habitation, les conseils départementaux proposent des aides financières en ce sens.

Ces aides dédiées à l’adaptation du logement sont soumises à un plafond de ressources et peuvent financer jusqu’à 20 % du montant des travaux, ceux-ci ne pouvant dépasser 1200 euros.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide à l’adaptation du logement, il faut réunir les conditions suivantes :

  • avoir au moins 60 ans et bénéficier de l’aide personnalisée à l’autonomie (APA), ou bien avoir moins de 60 ans et justifier d’un handicap ;
  • être propriétaire d’un logement construit depuis plus de 15 ans ;
  • ne pas dépasser les plafonds de ressources suivants :
Nombre de personnes dans le foyerRevenu fiscal de référence
114 879 €
221 760 €
326 170 €
430 572 €
534 993 €
Personne supplémentaire+ 4 412 €

Les aides au logement pour les personnes âgées

Pour les personnes âgées ayant des difficultés à payer leur loyer ou à rembourser leur crédit immobilier, il existe également des aides financières dédiées.

Ces aides au logement prennent la forme de deux allocations non cumulables que sont l’APL (aide personnalisée au logement) et l’ALS (allocation de logement sociale). Elles sont attribuée sous conditions de ressources.

L’aide au logement pour les personnes âgées peut aussi prendre la forme d’une aide ménagère à domicile.

L’aide ménagère est accordée aux seniors ayant besoin d’assistance dans l’entretien quotidien de leur logement. Elle leur permet ainsi de rester à domicile malgré leur perte d’autonomie.

L’aide ménagère peut couvrir différents types de prestations comme le ménage, l’entretien du linge, la préparation des repas ou encore l’hygiène corporelle.

Cette aide est accordée par le Département aux personnes d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail) ayant des revenus inférieurs à 868,20 euros par mois (ou 1347,88 euros pour un couple) et ne pouvant pas bénéficier de l’aide personnalisée à l’autonomie (APA).

Dans le cas où vos revenus seraient supérieurs à ces plafonds de ressources, l’aide ménagère peut alors être financée par les caisses de retraite.

Maintien à domicile des personnes âgées : le portage des repas

La prise en charge des repas pour les personnes âgées de 65 ans et plus fait également partie des aides financières proposées par l’Etat afin de favoriser le maintien à domicile.

Les seniors bénéficiant de faibles revenus et rencontrant des difficultés à préparer leurs repas ou à faire leurs courses peuvent bénéficier d’une assistance financée par le Département.

Cette assistance peut prendre 2 formes différentes :

  • le portage des repas directement à domicile
  • la prise en charge des repas dans un foyer restaurant dans lequel se rend le bénéficiaire pour manger.

Le second cas implique donc une mobilité suffisante pour pouvoir se déplacer.

Cette aide de portage des repas à domicile consiste en une livraison régulière de repas à réchauffer (les menus sont proposés à l’avance et modulables en fonction d’éventuelles restrictions alimentaires).

La fréquence des livraisons peut être quotidienne ou plus espacée, selon les besoins établis au départ.

Le taux de prise en charge peut varier en fonction des départements et peut parfois impliquer une participation personnelle de l’ordre de 30 centimes d’euros par repas.

Pour pouvoir bénéficier du portage des repas à domicile (ou en foyer restaurant), il faut réunir les conditions suivantes :

  • avoir 65 ou plus (ou avoir au moins 60 ans et justifier d’une inaptitude au travail) ;
  • toucher un revenu mensuel inférieur à 903,20 euros (ou 1402,22 euros pour un couple) ;
  • ne pas percevoir l’APA.

La demande doit se faire auprès du CCAS ou de la mairie dont dépend la personne dans le besoin.

Si vous ne remplissez pas l’ensemble de ces critères, vous pouvez éventuellement bénéficier du portage des repas via votre caisse de retraite.

Vous devez alors prendre contact avec elle pour prendre connaissances des conditions et des montants accordés.

Qu’est-ce que l’APA : l’aide personnalisée à l’autonomie ?

L’APA est une aide financière française vouée à lutter contre la grande dépendance.

Il s’agit de la plus importante aide financière allouée aux personnes âgées et physiquement dépendantes.

L’APA est attribuée par les conseils départementaux et est accordée aux personnes de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie, sans conditions de ressources.

Pour bénéficier de l’APA, il faut :

  • résider en France,
  • nécessiter une assistance pour les actes essentiels du quotidien.

Le montant de l’APA est fixé selon le diagnostic établi par une équipe médico-sociale mandatée par le département concerné.

Une participation financière du bénéficiaire est également calculée en fonction de ses ressources.

Le montant accordé de l’APA varie en fonction des revenus du demandeur mais aussi de l’importance de ses besoins.

Dans tous les cas, l’APA ne peut pas dépasser 1282,09 euros mensuels.

L’aide personnalisée à l’autonomie permet de financer différents types de prestations pour le maintien à domicile des personnes âgées :

  • les aides ménagères : entretien du logement, portage des repas, assistance au quotidien
  • les aides techniques : télé-assistance et autres
  • l’adaptation du logement : barres d’appui, douche italienne, monte-personne…
  • les solutions de répit pour les proches aidants : accueil de jour ou séjour temporaire.

Vous souhaitez pouvoir bénéficier de l’APA ? Vous devez dans un premier temps retirer un dossier auprès du CCAS de votre commune, du CLIC, du Conseil départemental ou bien de votre assurance maladie ou mutuelle.

Ce dossier complété devra ensuite être envoyé par courrier à l’adresse indiquée, accompagné des documents suivants :

  • copie de pièce d’identité
  • copie du dernier avis d’imposition sur le revenu
  • toute éventuelle pièce justifiant d’un patrimoine dormant
  • relevé d’identité bancaire
  • certificat médical éventuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici