Impossible de le nier, les banques en ligne sont de plus en plus plébiscitées par les français, venant concurrencer les acteurs traditionnels du secteur. Plus accessibles, souples, et surtout correspondant à la tendance actuelle qui veut que nous cherchons à virtualiser la gestion courante de nos fonds, les banques en ligne ont beaucoup à offrir, et de sérieux avantages comparatifs.

Sont-elles pour autant aussi révolutionnaires qu’on peut le penser ? Quels sont les avantages et inconvénients des banques traditionnelles et en ligne ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Quels critères prendre en considération : les tarifs et les services

Les deux principaux critères qui permettent aux banques en ligne de se distinguer auprès des français sont leur gratuité, et les services offerts.

Les banques en ligne sont en effet plus compétitives en raison de leurs conditions d’accès beaucoup plus flexibles (afin d’attirer un maximum de clients). En effet, si certaines font encore le pari d’une certaine exclusivité (comme ING Direct qui impose un revenu minimum de 1 200 euros mensuels pour obtenir la carte gold), la plupart ont diminué leurs conditions d’entrée, ou proposent une offre payante afin d’attirer ceux qui n’ont pas ce genre de revenus.

Comptez entre 5 et 60 euros par an, contre 130 et 140 dans une banque traditionnelle pour une carte gold. C’est notamment le cas de Monabanq, C-Zam et Anytime (ces deux dernières acceptant aussi les interdits bancaires).

En ce qui concerne les services proposés par les banque en ligne, la plupart offrent un large panel de produits bancaires et une gestion professionnelle de vos comptes (avec un accès à votre RIB, une carte bancaire et un chéquier. Les nouveaux pure-players (les banques qui existent uniquement en ligne) ont un portfolio un peu moins étoffé, C-Zam et Compte Nickel ne proposant ni chéquier, ni carte nominative.

Les banques en ligne : des services plus accessibles

Là où les banques en ligne offrent des services beaucoup plus compétitifs que les banques traditionnelles, c’est bien en matière de prix, puisque ces dernières sont généralement plus accessibles. Cela s’explique très facilement, ces dernières n’ayant pas à payer pour des agences physiques, et donc de proposer leurs services pratiquement gratuitement, libérées de ces coûts importants.

Sur ce point, il est impossible pour les banques classiques de rivaliser (en offrant des frais de gestion nuls, ou des taux de découvert bien moindres).

Pour attirer plus de clients, les banques en ligne se livrent une guerre des offres promotionnelles, en proposant des primes de bienvenue (qui sont généralement de 80 euros).

Monabanq va même plus loin, en offrant 120 euros (10 euros par mois pendant un an) à chacun de ses nouveaux clients. Certaines proposent même une prime si vous ouvrez une assurance-vie.

Qui offre le plus d’autonomie et de souplesse ?

L’autre avantage des banques en ligne est qu’elles sont beaucoup plus souples. Néanmoins, cette souplesse se fait parfois au dépend d’un accompagnement plus personnalisé, puisque vous n’aurez pas accès à votre propre conseiller bancaire (et vous aurez souvent une personne différente à l’autre bout du fil). Bien sûr, cela ne sera pas un problème pour tout le monde, et la contrepartie qui consiste à pouvoir réaliser vos opérations bancaires (en vous connectant à votre espace client) à toute heure du jour et de la nuit (sans dépendre des horaires d’ouverture de votre agence), sera largement plus intéressante.

Si vous préférez bouder votre banque actuelle pour passer à une banque en ligne, vous devez donc prévoir de ne pas pouvoir déposer de chèque ou de liquide en agence (bien que certaines aient des partenariats avec des banques classiques (comme Hello Bank et Monabanq, qui sont des filiales virtuelles de BNP Paribas et le CIC). Pour les autres, tout se fera par courrier, ce qui peut ralentir ou complexifier certaines opérations bancaires.

Des offres complémentaires

Vous allez vite vous en rendre compte en vous intéressant aux banques en ligne. En effet, l’opposition entre banques classiques et virtuelles n’a pas tellement lieu d’être, puisque les principales dépendent en effet des acteurs traditionnels du secteur bancaire.

Si certaines sont clairement des filiales (comme Hello Bank, qui dépend de BNP Paribas), d’autres nouveaux acteurs, à l’origine uniquement pure players (comme le Compte Nickel), on été rachetés, encore une fois par la BNP Paribas.

C’est pourquoi il semble plus pertinent de considérer banques traditionnelles et banques en ligne comme complémentaires (en possédant plusieurs comptes auprès d’établissements différents).

C’est d’ailleurs une pratique de plus en plus populaire, puisqu’elle permet de profiter des avantages et offres des deux acteurs : que cela soit la gratuité, les retraits illimités auprès de tous les distributeurs ou encore des conditions d’entrée et de découvert beaucoup plus faibles pour les banques virtuelles, et la possibilité d’avoir accès à un conseiller dédié, de déposer des chèques et du liquide pour les banques traditionnelles.

Banques traditionnelles vs banques en ligne : les banques traditionnelles sont elles mieux par rapport au prix payé ?
5 (100%) 1 vote

Leave a Reply

Your email address will not be published.