CARPIMKO : La Caisse de Retraite pour les Professions Médicales Libérales

La CARPIMKO est la caisse de retraite des professionnels du secteur médical qui exercent en libéral.

Quels sont les métiers précisément concernés ? Comment s’y affilier ? Comment contacter la Carpimko ?

Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cette caisse de retraite complémentaire pour les professionnels de santé libéraux.

carpimko complémentaire retraite auxiliaires médicaux

CARPIMKO, la caisse de retraite complémentaire des paramédicaux libéraux

Créée en 1948 et conçue pour gérer la retraite complémentaire des auxiliaires médicaux libéraux, la Carpimko est l’une des 10 sections de la CNAVPL (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales).

Son sigle signifie Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, pédicures-podologues, Orthophonistes et Orthophonistes.

Il s’agit donc de l’une des branches de la caisse de retraite de base des professions libérales, dédiée spécifiquement aux libéraux du secteur médical.

Son siège se situe à Saint-Quentin en Yvelines.

Les affiliés à la Carpimko bénéficient donc par ce biais de la retraite complémentaire en plus de la retraite de base gérée par la CNAVPL et du régime supplémentaire obligatoire pour les conventionnés ASV (Avantage Social Vieillesse).

Comment fonctionne la Carpimko ?

Cotiser à la Carpimko permet aux professionnels médicaux libéraux de bénéficier d’une pension de retraite complémentaire.

Cette caisse fonctionne sur la base d’une retraite en points.

Chaque assuré cotise et voit ses versements transformés en points, en fonction de la valeur du point à cette date.

Les cotisations de retraite à la Carpimko se composent d’une part forfaitaire et d’une part proportionnelle (représentant 3 % du revenu de l’avant-dernière année).

Pour calculer le montant de la pension complémentaire obtenu via la Carpimko lorsque l’assuré prend sa retraite, il faut alors multiplier la valeur annuelle du point par le nombre de points acquis, puis multiplier à nouveau par le taux de liquidation.

Les affiliés à la Carpimko peuvent prétendre à une retraite à taux plein s’ils atteignent l’âge légal de départ et qu’ils valident la durée de cotisation correspondant à leur année de naissance.

La Carpimko permet donc de bénéficier d’une retraite à taux plein à partir de 65 ans et à partir de 60 ans si l’affilié justifie d’au moins 162 trimestres de cotisations.

Si l’assuré n’a pas atteint le nombre de trimestres de cotisations requis pour le retraite à taux plein, il peut alors choisir de prendre une retraite minorée à la Carpimko.

Il se verra alors appliquer une décote de 1,25 % par trimestre manquant (pour 20 trimestres maximum).

Il est également possible de prendre sa retraite après l’âge légal du taux plein et de bénéficier en ce sens de 0,75 % par trimestre cotisé supplémentaire.

Age légal d’ouverture du droit à la retraite (conformément à la loi n°2010-1330 du 9 novembre 2010) :

  • pour les assurés nés entre juillet et décembre 1951 : 60 ans et 4 mois ;
  • pour les assurés nés en 1952 : 60 ans et 9 mois ;
  • pour les assurés nés en 1953 : 61 ans et 2 mois ;
  • pour les assurés nés en 1954 : 61 ans et 7 mois ;
  • pour les assurés nés en 1955 et après : 62 ans

Contacter la Carpimko

Il est possible de contacter la caisse de retraite Carpimko par courrier, par téléphone ou par e-mail via son Espace Personnel en ligne.

  • L’adresse postale des bureaux de la Carpimko est la suivante :

Caisse de retraite CARPIMKO
6 place Charles-de-Gaulle
78882 Saint-Quentin-Yvelines Cedex

Les bureaux sont ouverts au public du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30.

  • Pour contacter la Carpimko par téléphone : 01 30 48 10 00 du lundi au vendredi (de 8h45 à 12h45).
  • Le site internet de la Carpimko sur lequel les affiliés possèdent leur espace personnel au travers duquel il est possible de contacter un conseiller.

A qui s’adresse la Carpimko ?

Comme l’indique la signification de son sigle, la Carpimko concerne l’ensemble des professions médicales libérales en France et dans les DOM et plus précisément les :

  • infirmiers libéraux,
  • masseurs-kinésithérapeutes libéraux,
  • pédicures-podologues libéraux,
  • orthophonistes libéraux,
  • et orthophonistes libéraux,
  • mais aussi les auxiliaires médicaux libéraux.

Tous ces professionnels exerçant à titre libéral sont donc tenus de s’affilier à cette caisse de retraite dès le début de leur mise en activité.

A noter que dans le cas particulier des auxiliaires médicaux libéraux qui effectuent des remplacements, ceux-ci disposent d’un mois à la suite de leur premier acte médical pour se déclarer auprès de la Carpimko.

Comment être affilié à la Carpimko ?

L’affiliation à la Carpimko est obligatoire pour tous les professionnels médicaux exerçant à titre libéral dans l’Hexagone et dans les départements d’outre-mer.

En règle générale, le CFE (Centre de Formalité des Entreprises) transmet régulièrement à la Carpimko la liste des nouveaux professionnels en exercice.

Toutefois, prendre les devants en se déclarant soi-même auprès de la caisse de retraite permet un traitement plus rapide.

Pour se déclarer, il est alors nécessaire d’adresser aux bureaux de la caisse de retraite la déclaration d’affiliation complétée et signée sans oublier d’y joindre les pièces justificatives suivantes :

  • une copie de la carte de professionnel de santé

OU

  • le numéro d’enregistrement du diplôme (n°ADELI) pour les infirmiers, orthophonistes et orthoptistes

OU

  • la notification d’inscription au tableau de l’ordre pour les masseurs-kinésithérapeutes et les pédicures-podologues

OU

  • l’attestation de remplacements ponctuels pour les auxiliaires médicaux qui effectuent des remplacements occasionnels ;
  • les statuts de l’éventuelle société créée ainsi que le document justificatifs (PV ou autre) mentionnant la répartition et la date d’acquisition des parts du capital social ;
  • la déclaration effectuée auprès du CFE si le conjoint est conjoint collaborateur.

Une fois la déclaration faite, l’affiliation à la Carpimko prend effet le premier jour du trimestre civil qui suit le début d’activité.

Comment quitter la Carpimko ?

En cas de cessation d’activité, il est nécessaire d’adresser une déclaration à la Carpimko afin d’en enclencher la radiation.

Pour ce faire, il est possible d’utiliser la déclaration de radiation à compléter, ou bien de rédiger un courrier indiquant la date de dispense du dernier acte médical en libéral.

La radiation à la Carpimko prendra effet le premier jour du trimestre civil suivant la date de ce dernier acte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici