Qu’est-ce qu’un chéquier et comment le choisir ?

Mise à jour effectuée le

Tout le monde l’utilise, mais très peu de personnes connaissent les différents types de chéquier qu’il existe.

Par définition, un chéquier, aussi appelé « carnet de chèques », vous permet de régler vos achats en stipulant qui est le bénéficiaire (l’ordre) ainsi que le montant du chèque.

Même si c’est un moyen de paiement qui est moins considéré qu’auparavant, une grande partie des Français l’utilisent encore.

D’ailleurs, près de 7 chèques sur 10 émis en Europe, proviennent de la France.

Quelles sont les caractéristiques d’un chéquier ?

Il a l’avantage d’être un moyen de paiement très pratique pour un règlement différé, notamment si vous remplissez plusieurs chèques, avec chacun ayant des dates d’encaissement différentes (comparable à un virement sepa, mais en version papier).

À l’ouverture d’un compte bancaire, un chéquier vous sera automatiquement proposé, sinon, il suffit d’en faire la demande si ce n’est pas le cas.

À ce moment-là, vous aurez le choix entre plusieurs formats :

  • le chéquier portefeuille,
  • le chéquier classique,
  • le chéquier correspondance.

Second point intéressant du chéquier : la possibilité de régler à un bénéficiaire en l’envoyant par la Poste.

Il s’avère très utile pour le paiement de vos factures d’eau, d’électricité ou de gaz si vous n’êtes pas mensualisé.

Aussi, pour des raisons techniques, veillez à remplir correctement votre chèque, auquel cas, vous risquez de le voir refuser par l’établissement bancaire.

Par exemple, il est nécessaire de signer le chèque sinon il n’a aucune valeur.

De même, si vous faites une erreur d’écriture entre le montant apposé en toutes lettres et celui en chiffres, quelle que soit l’erreur, le montant en lettres est prioritaire et sera pris en compte pour l’encaissement.

Pour le reste, un chéquier portefeuille, classique ou correspondance s’utilise de la même manière qu’une carte de paiement ou de l’espèce.

Quels sont les différents formats de chéquier et pourquoi les choisir ?

Pourquoi les banques proposent-elles 3 formats de chéquier et quelles sont leurs différences ? Voyons tout cela plus en détail !

Le chéquier portefeuille

Premier point essentiel à retenir du chéquier portefeuille : le talon se trouve sur la partie haute de celui-ci.

Également, il se trouve être moins volumineux que les autres formats de chéquier (hauteur réduite et légèrement plus large de 2 cm).

D’ailleurs, les gauchers pourront vous le confirmer, il est bien plus pratique à manipuler qu’un chéquier classique.

Étant donné sa petite taille, cela ne pose aucun problème pour l’emporter partout avec soi, dans son portefeuille ou dans son sac à main…

Le chéquier classique

Bien plus répandu, ce format est la version basique de la banque.

Contrairement à celle en portefeuille, le chéquier classique permet de conserver les talons de chèques, une fois que celui-ci est complètement utilisé.

Très pratique lorsque vous souhaitez faire vos comptes et avoir une trace de tous les paiements que vous avez effectués avec celui-ci.

Comme nous l’avons dit précédemment, il est déconseillé aux gauchers, étant donné que le talon se trouve sur la partie gauche du chéquier.

Le chéquier correspondance

Assez rarement utilisé chez un client particulier, ce chéquier est d’abord destiné aux professionnels.

Grâce à la présence de deux talons, un à gauche et l’autre en haut, la gestion des paiements des entrepreneurs est facilitée.

À noter qu’il s’agit généralement d’écrire les informations du chèque sur la partie de gauche et de décrocher la bande de correspondance avec le chèque pour le destinataire.

La plupart des utilisateurs sont des commerçants et peuvent régler les fournisseurs et/ou verser le salaire mensuel de tous les salariés de l’entreprise.

D’une capacité de 50 à 60 chèques, il s’avère être bien plus encombrant que ces deux prédécesseurs, du fait de la présence de deux talons.

Utilisation d’un chèque : intérêts et avantages

Le chèque à l’énorme avantage d’être un des moyens de paiement les plus sécurisés du marché et permet de suivre en temps réel ses dépenses (à condition de prendre le temps de noter toutes les informations sur vos talons).

Mais ce n’est pas tout, grâce à lui, vous pouvez :

  • Payer chez de nombreux commerçants ainsi que dans certaines boutiques en ligne (il est même obligatoire pour le règlement de certains frais tels que la cantine scolaire…),
  • Inutile d’avoir trop d’espèces sur soi,
  • À partir de la date d’émission, le chèque possède une période de validité d’un an et 8 jours,
  • Il s’agit d’un mode de paiement sans frais – gratuit – autant pour l’utilisation que l’acquisition…

Pour un achat chez un commerçant : veillez à toujours avoir au moins deux pièces d’identité sur vous, car celui-ci peut procéder à un double relevé d’identité bancaire.

Il arrive même très souvent que l’hôte de caisse appelle un numéro spécial pour être sûr que vous n’êtes pas interdit bancaire et que vous êtes bien le titulaire du compte.

Tout cela pour éviter les chèques impayés et/ou une utilisation frauduleuse.

Aussi, vérifiez fréquemment le solde de votre compte en banque, car le prélèvement du chèque est réalisé quelques jours après l’encaissement de celui-ci par le bénéficiaire.

En cas de solde insuffisant, vous vous exposez au refus de votre paiement pour chèque sans provision.

Mais pire encore, vous risquez de payer de lourds frais bancaires d’irrégularités et d’incidents et d’être fiché bancaire, ce qui n’est pas recommandé.

Renouveler votre chéquier

Pour demander un nouveau chéquier, rien de plus simple. Une demande via votre espace personnel ou par e-mail à votre banquier et le tour est joué !

D’ailleurs, sachez que certains établissements bancaires possèdent un système de renouvellement automatique au moment de l’encaissement de votre dernier chèque.

Spécifiez simplement le format du chéquier que vous préférez à la banque.

Enfin, en cas de perte ou vol, n’oubliez pas de faire opposition à vos chèques.

Une méthode de paiement facile et pratique !

Bien qu’elle soit en déclin, elle a encore de belles années devant lui.

Le paiement par carte bancaire prend une part de plus importante dans notre quotidien, mais le chéquier présente tout de même plus d’avantages que tous les autres moyens de paiement.

À vous de voir ce que vous préférez choisir, mais que ce soit le chéquier classique ou le chéquier portefeuille, c’est surtout une question de préférence et de goût !

2 Commentaires

  1. Bonsoir,
    J’aimerai juste préciser un point dans votre article ci-dessus :
    De même, si vous faites une erreur d’écriture entre le montant apposé en toutes lettres et celui en chiffres, quelle que soit l’erreur, le montant en lettres est prioritaire et sera pris en compte pour l’encaissement.
    C’est vrai… mais dans le cas où cette anomalie n’a pas été détectée avant l’échange en compensation. Si la banque du remettant détecte la différence entre le montant en chiffres et le montant en lettres, elle devra refuser l’encaissement de ce chèque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici