Quelles assurances professionnelles choisir ?

Dernière mise à jour effectuée le

Lorsque vous ouvrez une entreprise, chaque aspect a son importance. Au-delà de ses statuts et ses conditions de vente, vous devez protéger votre activité.

Les assurances professionnelles vont justement être utiles à cette fin. Pour couvrir tous les risques, vous devez bien choisir la protection nécessaire.

Lorsque vous causez des dommages involontaires aux biens et personnes, votre responsabilité est engagée.

Pour chaque contact avec vos clients, fournisseurs ou des tiers, ces assurances professionnelles sont essentielles.

Elles prennent également en charge les risques extérieurs qui peuvent toucher les locaux ou les employés pendant leurs déplacements.

Pensez également à protéger votre activité face à tous les risques qui peuvent être encourus.

Quel est le rôle des assurances professionnelles ?

Les assurances professionnelles permettent aux entreprises de signer des contrats afin de couvrir les principaux risques liés à leurs activités.

Pour pouvoir profiter de cette protection, une prime d’assurance est réclamée.

Le type de contrat signé est considéré comme aléatoire. Cette particularité indique que les garanties se mettent en place lorsque le risque survient.

Certaines entreprises ne rencontrent aucun risque lors de leur développement.

Pour autant, la prime d’assurance n’est pas versée inutilement car le contrat correspondant représente un filet de sécurité très apprécié.

En effet, si le moindre risque survient, la compagnie d’assurance va les indemniser

Lorsque vous êtes victime ou à l’origine d’un dommage, sa prise en charge peut vite coûter très cher.

Il est donc préférable de pouvoir se reposer sur des assurances professionnelles pour prendre les dépenses à leur charge.

L’importance de l’assurance civile obligatoire

Parmi les assurances professionnelles, la RC pro arrive en tête. Son rôle est de couvrir tous les dommages causés à des tiers dans le cadre de son activité.

Cette assurance prend aussi bien en charge les dommages corporels, matériels et immatériels.

Toutes les professions d’un secteur réglementé sont dans l’obligation de souscrire à cette assurance civile.

Il s’agit notamment des professionnels de santé, du bâtiment, du droit ou de l’immobilier.

Dans certains cas, cette RC pro s’accompagne de protections supplémentaires qui sont également obligatoires.

La garantie décennale fait en effet partie des contrats à souscrire pour les professionnels du bâtiment.

Pour les autres professionnels, cette protection n’est donc pas obligatoire. Toutefois, elle vivement recommandée pour ne pas avoir à subir les frais en cas de dommages.

Avec un coût élevé, ils pourraient remettre en question la santé financière de l’entreprise.

A l’heure actuelle, les clients sont de plus en plus nombreux à demander une attestation avant de signer un contrat avec une entreprise.

Il est donc primordial d’avoir pris les mesures nécessaires en amont. Elle pourra ainsi être remise dans les meilleurs délais.

Le coût de cette assurance dépend du domaine d’activité, du chiffre d’affaires et du type de garanties souhaitées.

Un devis personnalisé pourra être réalisé afin de comparer plusieurs compagnies d’assurances. La meilleure protection pourra ensuite être souscrite.

Les autres assurances professionnelles à considérer

L’assurance multirisque professionnelle

Cette assurance est considérée comme indispensable par les entreprises puisqu’elle protège les locaux et le matériel nécessaires à l’exercice de l’activité.

Lorsque des sinistres de types incendie, inondation ou explosion surviennent, la compagnie d’assurance va pouvoir indemniser.

Pour une entreprise, il est également rassurant d’être efficacement couvert en cas de vol ou de vandalisme.

Les réparations utiles à la reprise de l’activité seront ainsi prises en charge par cet organisme d’assurance.

Ceci explique pourquoi elle est aussi importante pour les entreprises.

Cette protection fait partie des assurances professionnelles obligatoires dès lors que l’entreprise possède un local commercial.

Par contre, l’ajout des biens à la liste des garanties est soumis aux choix des professionnels.

L’assurance auto professionnelle

Dès lors que l’entreprise possède une ou plusieurs voitures d’entreprises, la réglementation impose une assurance auto professionnelle pour chacun d’entre elles.

Si un accident de la circulation a lieu lors des déplacements professionnels, cette assurance prend en charge l’ensemble des dommages.

Le véhicule endommagé ainsi que les blessures de l’autre conducteur seront ainsi indemnisées.

Cette obligation est aussi bien valable pour les véhicules motorisés à deux roues, à quatre roues, les camions, les véhicules de chantier et les remorques.

L’assurance contre les accidents du travail

La souscription de cette assurance est obligatoire pour les entreprises. Quel que soit le nombre de salariés, il faudra donc satisfaire à cette obligation légale.

Son objectif est de couvrir les accidents sur le lieu de travail ou lors des déplacements professionnels.

Grâce à une assurance spécialisée, les frais médicaux sont pris en charge pour le salarié concerné.

Les revenus de remplacement sont assurés pendant toute la durée de l’arrêt de travail suite à cet accident.

Le versement d’une rente ou le paiement des frais funéraires en cas de décès sont également pris en charge.

L’assurance des biens

Etant donné que ces garanties ne sont pas toujours présentes dans les contrats cités précédemment, un contrat supplémentaire peut être souscrit pour les biens.

Dès lors qu’ils sont exposés aux risques de sinistres comme les incendies et les inondations, les biens doivent être protégés.

De cette façon, les stocks ou le matériel seront protégés et indemnisés en cas de besoin.

Pour une entreprise, il est rassurant de pouvoir compter sur une telle protection pour faire face à tous les risques qui peuvent se présenter.

L’assurance responsabilité des dirigeants

Cette protection est intéressante pour les dirigeants puisque leur patrimoine est couvert.

En effet, lorsqu’un dommage causé à un tiers touche directement sa responsabilité, il va devoir prendre en charge le coût correspondant.

Sans assurance, le coût de la facture peut vite grimper. Il est donc préférable de se prémunir contre ces risques en souscrivant l’assurance adaptée.

L’assurance contre la cybercriminalité

A une époque où les entreprises se digitalisent, une assurance de ce type s’impose.

En effet, en cas de pertes ou de vol des données personnelles, il est important de pouvoir compter sur une assistance à la hauteur.

Le rôle de l’assurance va être de calculer les conséquences de ce problème et de prendre les décisions qui s’imposent en fonction du nombre de victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici