Comment assurer un instrument de musique ?

Mise à jour effectuée le

Vous êtes passionné de musique et vous possédez votre propre instrument de musique ?

En tant que musicien passionné, vous vous déplacez souvent avec ? Vous devez savoir que, comme tout objet personnel, des risques existent.

Un choc peut l’endommager et vous empêcher de jouer. Pour pouvoir rester serein, une assurance est vivement recommandée.

L’inscription à un conservatoire est valable uniquement lorsqu’une attestation d‘assurance est présentée.

Il est en de même pour la location d’instruments auprès d’un magasin spécialisé. Vous trouverez de nombreuses situations qui demandent de recourir à une assurance.

assurer instrument de musique

Quels instruments de musique peuvent être assurés ?

Les compagnies d’assurance ont conscience de l’importance d’assurer son instrument de musique.

Pour un musicien amateur ou professionnel, cette protection est préférable pour éviter d’avoir à payer le remplacement par soi-même en cas de sinistre.

Les musiciens passionnés peuvent compter sur plusieurs types d’assurance pour leur flûte ou leur guitare.

Sachez qu’une assurance habitation couvre en général les instruments suivants :

  • Instruments à vent : flûte, trompette, accordéon, contrebasse
  • Instruments à cordes : guitare, basse, piano, violon
  • Instruments à percussion : grosse caisse, triangle, tambour
  • Appareils électriques ou électroniques : orgue, guitare
  • Matériel supplémentaire : table de mixage, sono

Pour savoir si votre instrument de musique est bien pris en charge par votre assureur, il vous suffit de consulter votre contrat d’assurance habitation.

En cas de doute sur un instrument rare, il suffit de se renseigner auprès de sa compagnie d’assurance.

L’assurance habitation pour son instrument de musique

Cette clause est comprise dans la plupart des contrats d’habitation.

Les assurances multirisques habitation intègrent bien souvent une garantie pour le mobilier et les objets personnels particuliers. L’instrument de musique entre dans cette catégorie.

Selon le type d’instrument de musique, il peut même être considéré comme un objet de valeur.

Vous devrez vérifier dans votre contrat d’assurance pour connaître exactement la protection proposée. De plus, le nombre d’instruments de musique est en général limité à cinq.

Les musiciens polyvalents devront donc vérifier ce point et éventuellement ajouter une clause supplémentaire.

Avant de souscrire une assurance habitation, il est donc préférable de comparer les devis afin d’en savoir plus sur la prise en charge de son instrument de musique.

Les garanties pour son instrument de musique

De la même façon que tout objet présent dans le logement, votre instrument de musique est couvert pour les risques suivants :

Opter pour une assurance spécifique

Si l’assurance habitation offre une protection de base relativement intéressante, une assurance spécifique permet d’obtenir des garanties supplémentaires.

Cette assurance s’avère indispensable lorsque vous multipliez les déplacements, les concerts ou les répétitions.

Vous bénéficierez alors des garanties suivantes :

  • Vol par effraction
  • Vol suite à une agression dans les transports en commun ou lors des déplacements
  • Incendie ou explosion
  • Perte de l’instrument
  • Dégât des eaux
  • Vandalisme
  • Catastrophes naturelles ou technologiques

Vous constatez donc qu’une assurance spécifique permet de couvrir toutes les situations.

Lorsqu’un sinistre survient, l’indemnisation de votre instrument de musique vise un remplacement dans les meilleurs délais ou une réparation lorsque cette solution est possible.

Dans certaines situations, il sera remboursé à la valeur à neuf.

Il est donc primordial de vérifier les clauses de son assurance habitation pour savoir si cette possibilité s’applique ou si un taux d’usure est pratiqué.

Souscrire une assurance tous risques permet de couvrir son instrument de musique mais aussi ses partitions, son support, sa caisse ou son étui de transport.

Pour un musicien, ces garanties lui permettent de pratiquer son activité favorite en toute tranquillité.

A noter que lorsqu’un instrument de musique fait partie d’un héritage et que sa valeur dépasse un certain seuil, un devis spécifique est souvent à signer au préalable.

En effet, les conditions de cette assurance peuvent être négociées.

Assurer son instrument de musique avec son assurance auto

Vous devez savoir que votre assurance auto peut également être utile dans certaines circonstances.

Dès lors que vous possédez une clause pour la protection des effets personnels dans le véhicule, les instruments de musique sont bien entendu concernés.

En cas de vol ou de dégradation après une agression ou du vandalisme, une indemnisation sera octroyée.

Toutefois, dans ce cas, le montant de l’indemnisation correspond à un montant maximal.

Une franchise est souvent appliquée également. Une fois déduite, le montant restant est versé à la victime.

Lorsque vous transportez votre instrument de musique, cette assurance peut fonctionner.

Toutefois, il faudra vérifier les cas d’exclusions. En effet, certaines situations ne mèneront pas à une indemnisation.

Lorsque la négligence est démontrée, vous ne pourrez pas faire jouer cette assurance.

Le calcul de l’indemnisation des instruments de musique

Pour servir de référence, les compagnies d’assurance utilisent la valeur agréée de l’instrument de musique afin de décider de l’indemnisation à verser.

Au moment de la signature du contrat, vous allez fournir une facture d’achat qui atteste de la valeur de l’instrument concerné.

Une évaluation d’expert de moins de deux ans peut également servir de base.

Cette procédure est essentielle pour procéder à un remboursement de la valeur à neuf.

Lorsqu’un sinistre endommage l’instrument de musique, le montant de l’indemnisation est exactement le même que celui dépensé pour son acquisition.

Lorsque l’assureur ne propose pas le remboursement de la valeur à neuf, il est recommandé de fixer un montant minimal et maximal pour éviter les mauvaises surprises.

Comment déclarer un sinistre concernant ses instruments de musique ?

Quel que soit le type d’assurance choisi pour son instrument de musique, vous disposez de 5 jours pour déclarer un sinistre. Pour le signaler, prenez le temps de téléphoner à votre compagnie d’assurance.

Dans un second temps, vous pourrez envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception.

Cette lettre doit décrire le sinistre, ses circonstances exactes ainsi que les conséquences sur l’instrument de musique assuré.

Si vous êtes victime d’un vol, vous devez au préalable porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie dans les deux jours ouvrés.

En effet, un récépissé de cette démarche est à joindre au courrier transmis à son assureur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici