Sur un marché très porteur, de nombreux organismes vous proposent des contrats d’assurance auto. Lequel choisir ? Pour ne pas vous tromper, il faut faire le bilan de vos besoins et opter pour l’assurance qui conviendra le mieux à votre situation propre.

Une couverture limitée

Chacun de ces contrats propose une protection spécifique. A vous de choisir celle qui paraît la plus adaptée à vos besoins et à votre budget. Si vous optez pour la formule “au tiers”, qui est la moins onéreuse, vous obtiendrez une protection limitée.

Ce type de contrat, qui couvre en fait la responsabilité civile du conducteur, est de toute façon obligatoire. C’est en somme le minimum exigé. Si vous provoquez un accident, seuls les dommages corporels et matériels infligés à d’autres personnes seront indemnisés par votre assurance. Elle ne prendra pas en compte les dégâts causés à votre propre voiture.

Par contre, si vous êtes victime d’un accident causé par un autre conducteur, c’est son assurance qui vous indemnisera de façon complète. Ce type d’assurance est adapté à certaines situations. Comme l’assurance se base, pour le remboursement d’un sinistre, sur la valeur du véhicule à l’Argus, le propriétaire d’une vieille voiture pourra se contenter de l’assurance au tiers. Elle peut aussi vous suffire si vous n’utilisez votre voiture que de temps à autre.

Ce type d’assurance permet également au jeune conducteur de faire des économies sur un budget automobile déjà notable. Mais ce raisonnement n’est valable que si la voiture est ancienne.

Une protection plus étendue

Si vous souhaitez obtenir des garanties plus complètes, sans pour autant dépenser trop d’argent, vous pouvez souscrire une assurance “au tiers amélioré” ou “intermédiaire”.

En cas d’accident, que vous en soyez on non responsable, les dommages corporels et matériels causés à autrui continuent d’être couverts. Mais, cette fois-ci, les dommages que vous subissez sont également pris en compte. Des garanties supplémentaires sont prévues par la plupart des contrats d’assurance “intermédiaire”.

La garantie bris de glace vous assure ainsi la réparation ou le remplacement du pare-brise ou des vitres de la voiture. En cas de vol ou de tentative d’effraction de votre véhicule, une garantie spécifique entre en jeu, étendue le plus souvent à l’incendie. Si votre pare-brise est brisé par des grêlons ou si votre voiture est emportée par une rivière en crue, vous pourrez faire intervenir la garantie tempêtes et forces de la nature.

Pour être sûr de choisir l’assurance “intermédiaire” qui répond à vos besoins, le mieux est de comparer les contrats et de faire une étude attentive des tarifs et des garanties proposées. Certains comportent des options encore plus protectrices. Des garanties particulières prévoient notamment une assistance, un dépannage rapide ou encore un véhicule de remplacement en cas de panne ou d’accident. D’autres contrats prévoient également, pour le conducteur, une assistance juridique en cas de procédure judiciaire.

L’assurance tous risques

Elle permet la protection la plus large. C’est ce qui explique son prix plus élevé. Cette assurance couvre l’ensemble des dommages, corporels et matériels, consécutifs à un accident. Il s’agit aussi bien des dommages que vous causez à autrui que ceux que vous subissez vous-même. Ces garanties vous sont assurées quel que soit votre degré de responsabilité dans l’accident.

D’autre part, la garantie “tous accidents” assure une couverture complète, quel que soit le type d’accident subi. Par ailleurs, en cas de blessure, tous les frais médicaux sont pris en charge par l’assurance, même si vous devez subir une hospitalisation de longue durée. Si cette situation se traduit par une perte de salaire, par exemple, la plupart des contrats tous risques prévoient un revenu de complément. Même les frais d’obsèques peuvent être pris en charge.

Par ailleurs, le montant des franchises est en général moins élevé. Pour le reste, on retrouve, dans l’assurance tous risques, l’ensemble des garanties, contre le vol, l’incendie ou le bris de glace, proposées par les contrats d’assurance “intermédiaires”. Les assureurs se basant, pour le remboursement, sur la valeur du véhicule à l’Argus, il vaut mieux souscrire ce type d’assurance si vous possédez une voiture neuve ou de valeur, et que vous conduisez souvent.

La question de la franchise

Elle peut en effet influencer le choix de votre type d’assurance auto. La majorité des contrats prévoient que le conducteur devra payer, en cas de sinistre, une franchise absolue. D’un montant fixe ou proportionnel aux frais de réparation, elle réduira l’indemnisation proposée par l’assurance. Il est aussi à noter que le jeune conducteur, s’il est encore en période probatoire, devra payer une franchise plus élevée.

Dans ce domaine, vous aurez le choix entre deux grands types de contrats. Certains proposent d’abord des franchises élevées avec, en échange, des cotisations plus basses. A l’inverse, d’autres contrats prévoient de faibles franchises, compensées par des cotisations plus chères.

La plupart des assureurs vous présenteront même des contrats sans franchise, qui vous garantissent, en cas de sinistre, une indemnisation intégrale. Mais cet avantage se traduira par un niveau beaucoup plus élevé de cotisations. Enfin, il ne faut pas oublier qu’en cas de catastrophe naturelle, l’application d’une franchise est obligatoire.

Comment choisir son contrat d’assurance auto ?
5 (100%) 2 votes

Articles Similaires

Societe.com Vous recherchez des informations sur l'un de vos partenaires, vous désirez obtenir le plus de garanties possible sur une entreprise avec laquelle vous...
Assurance obsèques : A quoi faire attention avant de souscrire ? Une des principales inquiétudes des français lorsqu'on leur parle « obsèques » est : « Qui paiera mes funérailles à mon décès ? », « Qui s'occupera de...
Comment bien choisir sa mutuelle ? Parce que l'assurance maladie ne prend pas en charge la totalité de vos dépenses de santé, la souscription à une mutuelle est essentielle pour son por...
Assurance pour chien : Comment la choisir et faire le bon choix ? Propriétaire d'un chien, vous avez décidé de l'assurer contre les risques de la vie courante (maladie, accident ...) afin que les coûts du vétérinaire...

Leave a Reply

Your email address will not be published.