Comment faire pour emprunter dans une banque à l’étranger ?

Dernière mise à jour effectuée le

Est-il possible d’obtenir un emprunt à l’étranger ?

Obtenir un prêt à l’étranger en faisant appel au financement d’une banque étrangère est possible et ce, que ce soit pour un prêt immobilier ou un encore un prêt à la consommation.

La comparaison des différentes offres qui vous sont proposées d’une banque étrangère à l’autre s’inscrit aussi dans le domaine du possible d’autant plus si votre banque étrangère se trouve dans un pays appartenant à l’Union européenne.

Toutefois, même la souscription d’un prêt auprès d’une banque établie dans un pays non européen est envisageable.

Le plus souvent, ces banques sont soumises à une fiscalité avantageuse ce qui ne peut que vous aider à rendre votre démarche d’emprunt la plus rentable possible.

Emprunter à l’étranger : la procédure étape par étape 

les étapes pour emprunter dans une banque étrangère

Quelle que soit la nature de votre prêt à l’étranger, la première étape consiste à vous informer auprès de chaque établissement pour s’enquérir des conditions d’octroi de prêt à des étrangers non-résidents dans le pays de siège de la banque.

Comme pour un prêt classique, il faut également voir les taux proposés ainsi que les modalités suivant lesquelles les remboursements doivent être effectués.

Cette comparaison préalable vous permettra de choisir la banque étrangère dont les conditions sont les plus proches de vos attentes et de votre situation personnelle.

Pour pouvoir prétendre à un prêt auprès d’une banque à l’étranger, la première condition exigée sera le plus souvent l’ouverture d’un compte auprès de cette banque.

Ainsi seulement, vous serez considéré comme un client de l’institution ce qui vous ouvre la voie à l’obtention de votre prêt, personnel ou immobilier.

Vous devrez sans doute prévoir un dépôt minimum dans le compte. Le montant de ce dépôt variera suivant la banque étrangère de votre choix.

Une fois ces étapes franchies, vous pourrez envisager le montage de votre dossier de demande de prêt. Les pièces exigées sont souvent les mêmes à savoir, une pièce d’identité, une fiche de paie, un avis d’imposition, une facture d’électricité…

Ici encore, les pièces pourront varier suivant la banque que vous aurez choisie pour faire votre demande.

Votre demande peut alors être envoyée. Il ne vous reste plus qu’à attendre la réponse de votre banquier.

Dans certains cas, la constitution d’une caution ou d’une garantie peut aussi faire partie de vos démarches de prêt à l’étranger.

Il faudra donc s’y préparer pour le cas où votre situation personnelle l’exige, mais tout dépend une fois de plus de la manière de procéder de la banque.

Pourquoi souscrire un crédit dans une banque étrangère ?

Le crédit auprès d’une banque étrangère constitue avant tout la solution pour les personnes fichées dans leur pays d’origine ou de résidence.

Cette solution s’applique aussi bien aux profils ayant connu des incidents en matière de chèque que ceux qui ont fait défaut en matière de remboursement de crédit.

Ces profils fichés ou ces interdits bancaires ont toute leur chance à l’étranger dans la mesure où seules les banques en France ont accès à ces données.

L’emprunt à l’étranger présente aussi des avantages pour les frontaliers, ces personnes qui habitent en France, mais qui travaillent à l’étranger.

Pour ces profils, les risques de change sont amoindris en matière de prêt bancaire à l’étranger.

Les avantages à souscrire un prêt à l’étranger 

Souscrire un prêt à l’étranger permet le plus souvent de trouver le taux d’emprunt le plus avantageux, à l’intérieur, mais aussi en dehors de l’Union européenne.

Contrairement aux idées reçues, il est très facile de comparer les différentes offres au niveau européen dans la mesure où le taux annuel effectif global ou TAEG sort d’une directive européenne.

Grâce à la fiche européenne d’information standardisée que chaque banque européenne doit vous fournir, vous bénéficiez de toutes les informations pertinentes sur les conditions dans lesquelles votre prêt est octroyé.

Dans tous les cas, souscrire un emprunt à l’étranger peut être une aubaine sur le plan financier à condition de savoir vérifier tous les détails inhérents à l’engagement en scrutant au-delà du seul taux d’intérêt.

Enfin, emprunter à l’étranger permet de profiter de la Loi Scrivener si tant est que vous optiez pour une banque se trouvant encore dans l’Union européenne.

Cette loi, en plus d’exiger la communication par la banque de toutes les informations utiles à l’emprunteur, instaure un délai de réflexion de 10 jours avant la souscription du prêt.

Elle va même jusqu’à prévoir la possibilité pour l’emprunteur d’annuler son crédit immobilier jusqu’à 5 ans après la signature du contrat.

Les risques à emprunter de l’argent dans une banque à l’étranger 

Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’emprunter de l’argent dans une banque à l’étranger ne se fait pas sans risque.

Tout d’abord, si vous empruntez une devise étrangère et que vous ne tenez pas compte des fluctuations des taux de change, l’opération pourrait vous mettre dans une situation financière difficile.

En effet, une évolution du taux de change dans le sens de la hausse entraînera inéluctablement une augmentation du montant que vous aurez à payer à chaque échéance de votre prêt.

Un prêt à l’étranger peut aussi vous coûter cher en termes de commission de change.

Si vous faites des virements de votre compte en banque en France pour régler vos échéances, votre banque pourrait exiger des frais importants.

Nos conseils avant d’emprunter de l’argent à l’étranger

Emprunter à l’étranger se fait de manière plus sécurisée si l’on se cantonne aux pays de l’Union européenne sauf si l’on opte pour un Etat dont la notoriété ne fait planer aucun doute sur le sérieux des professionnels qui s’y trouvent.

Un emprunt dans la zone euro règle aussi l’épineux problème de la fluctuation des taux de change. Autrement, pensez à inclure une clause de réévaluation dans votre contrat.

Ensuite, procéder à une comparaison des différentes offres reste un réflexe qu’il faut continuer à avoir lorsqu’on emprunte à l’étranger.

Cette démarche pourra se faire aussi bien directement auprès de différents agences que sur internet.

Utiliser un comparateur en ligne est également possible pour le crédit à l’étranger à condition de choisir des sites fiables.

Ces derniers se reconnaissent par leur mode de classement qui se fait le plus souvent en fonction du taux TAEG et qui tient compte de différentes options.

Dans tous les cas, les comparateurs en ligne les plus fiables sont ceux qui sont enregistrés sur le site de l’ORIAS.

Faire appel à un courtier en crédit immobilier peut aussi limiter les risques d’arnaque. Un courtier vous évitera aussi des recherches fastidieuses.

Enfin, on ne peut que vous conseiller de bien lire les conditions de votre engagement notamment la partie du contrat qui prévoit les conditions de remboursement anticipé.

Les législations étant plus ou moins différentes d’un Etat à l’autre, vous avez intérêt à pister ces différences et à évaluer si le prêt à l’étranger reste plus rentable pour vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici