Une méthode efficace pour réaliser des économies consiste à racheter ou à renégocier son crédit travaux. Toutefois, c’est une opération qui peut paraître très complexe si l’on ne sait pas comment s’y prendre. Il convient donc de se renseigner au préalable pour toutes ses chances de son côté lors du rachat de votre prêt travaux.

Renégociation de son prêt travaux : ce qu’il faut savoir

D’abord, il est important de rappeler qu’il existe deux types de prêts travaux :

  1. le prêt travaux en tant que crédit à la consommation
  2. le crédit travaux financé dans le cadre d’un prêt immobilier

Le premier implique un montant inférieur à 75 000 €, tandis que le second donne accès à un montant supérieur à 75 000 €. Pour réaliser des travaux, vous pouvez recourir à ces deux types d’emprunt, mais il est seulement possible de renégocier le prêt travaux financé en tant que crédit immobilier selon la législation.

Le portail Abctravaux vous donne des conseils pour bien vérifier le contrat du prêt et pour savoir quel type de crédit vous a été accordé.

Quelle est l’importance de renégocier un prêt travaux ?

Que ce soit pour acheter des matériaux ou pour financer l’extension de votre maison par exemple, un recours au prêt travaux peut s’avérer très utile. Cela concerne en particulier les personnes qui entreprennent des travaux d’agrandissement ou de rénovation, ou se lancent dans un projet d’acquisition d’un bien immobilier.

Si vos revenus augmentent ou si le taux des crédits immobiliers baissent, il peut être judicieux de renégocier son crédit travaux. Ainsi, vous réalisez des économies en obtenant une baisse sur la durée de remboursement.

En rachetant un prêt travaux en vue de faire baisser le montant de la mensualité et de procéder à la renégociation du taux, la durée du remboursement peut être rééchelonnée.

Les étapes d’une renégociation de prêt travaux

Pour une renégociation de crédit travaux, l’intéressé doit formuler une demande manuscrite de renégociation à adresser à l’établissement de crédit. Une fois la demande reçue, le prêteur vous fera prendre connaissance des conditions de prêt. Ce n’est qu’après avoir signé le contrat que les conditions peuvent s’appliquer. Des frais de dossiers peuvent être réclamés à cet effet.

Il est également possible pour l’emprunteur de demander à une banque concurrente à la sienne, le rachat de son crédit travaux. L’établissement en question peut accepter de regrouper en partie ou en intégralité tous les crédits de l’emprunteur. Une nouvelle offre peut donc dès lors être proposée à l’emprunteur avec de nouvelles conditions.

Bien renégocier son prêt travaux

Pour bien renégocier un emprunt travaux, il faut considérer un certain nombre d’étapes essentielles :

Bien choisir le moment

Avant d’entamer des discussions relatives à une renégociation de prêt travaux, il est conseillé de tenir compte du montant restant à rembourser. Il est à noter que le capital restant dû doit être supérieur à 70 000 euros pour espérer que votre demande soit prise en considération. Il est généralement compliqué d’obtenir une issue favorable au terme des échanges avec son prêteur lorsque le montant est inférieur à 70 000 euros.

Il est aussi important de faire très attention à la durée restante du prêt. Considérez plutôt le premier tiers de la durée restante pour renégocier le crédit travaux.

Aussi, vous devez savoir que les frais impliqués dans le rachat ou la renégociation de prêt travaux doivent être très abordables. En d’autres termes, il faut que le différentiel de taux immobilier soit suffisant, soit environ 0,8 % à 1 % minimum. C’est seulement dans certains cas qu’une faible réduction du taux peut s’avérer avantageuse.

Jouer sur la concurrence

Le rachat d’un crédit travaux immobilier peut impliquer de gros investissements. Il faut prévoir généralement des frais de dossier, mais aussi des frais correspondant aux pénalités de remboursement anticipé et aux garanties. Dans le cadre d’un projet de renégociation de prêt travaux immobilier, il ne faut pas seulement se contenter de négocier avec sa banque. Pour maximiser ses chances, une bonne manière consisterait à mettre en concurrence plusieurs établissements financiers. Cela vous permettra de comparer les offres afin de dénicher celle qui vous convient idéalement. À cet effet, vous pouvez faire appel à un professionnel, comme un courtier.

Il est facile de bénéficier d’offres avantageuses auprès des établissements financiers qui affichent de grandes ambitions. Leur objectif consiste à attirer de nouveaux prospects dans le but d’étoffer leur portefeuille clients.

En parallèle, vous pouvez aussi contacter une compagnie d’assurance en ce qui concerne l’assurance de prêt immobilier. Les taux d’assurance proposés par les maisons d’assurance sont souvent très compétitifs sur le marché.

Adopter une bonne stratégie

Dans le cadre d’une renégociation de prêt travaux, les établissements financiers proposent souvent deux solution. D’abord, la première solution vise à maintenir la durée de remboursement avec une baisse des mensualités. Avec la seconde option, les mensualités ne changent pas, mais la durée de l’emprunt diminue. Une autre solution alternative peut aussi être proposée, combinant les deux offres précédemment évoquées.

Comment renégocier un prêt travaux ?
5 (100%) 1 vote

Articles Similaires

Que faire pour trouver le meilleur taux de crédit immobilier ? Trouver le meilleur taux de crédit immobilier peut devenir une tâche très fastidieuse. Ce n'est pas toujours évident de comparer les offres de prêts i...
10 conseils avant d’acheter un bien immobilier à deux ! Que l’on soit seul, en couple ou à plusieurs, il y a un certain nombre d’éléments à considérer avant de se lancer dans un achat immobilier. En effet, ...
Pourquoi opter pour le rachat de crédit ? Le rachat de crédit est une solution permettant de rassembler plusieurs crédits en un seul. Non seulement cette stratégie est pratique mais en outre e...
Ce qu’il faut savoir sur la renégociation de crédit immobilier Lorsque l’on possède un crédit immobilier, la question de savoir à quel moment renégocier son taux est évidemment une interrogation légitime à se pose...

Leave a Reply

Your email address will not be published.