Compte bancaire temporaire : comment et où ouvrir un compte en banque provisoire ?

Dernière mise à jour effectuée le

Même si cela peut paraître étonnant, il est tout à fait possible d’ouvrir un compte bancaire provisoire en France.

Plusieurs raisons existent et chacune justifie cette pratique : un simple passage dans l’hexagone, au cours d’une période financière difficile ou encore pour tester une banque qui vous intéresse.

Cela vous permet de répondre à des besoins spécifiques, temporaires et/ou financiers.

D’ailleurs, cela peut aussi être utile aux étudiants, par exemple, qui ont souvent besoin d’une solution temporaire.

Qu’est-ce qu’un compte bancaire temporaire ?

Au risque de se contredire, les comptes bancaires temporaires n’existent pas, littéralement parlant.

Par définition, il faut savoir qu’un compte bancaire ne possède tout simplement pas de date de fin.

Autrement dit, à partir du moment où vous en possédez un, celui-ci restera actif jusqu’à ce qu’il soit clôturé.

Grâce à certaines solutions, il est tout de même possible de procéder à l’ouverture d’un compte provisoire pour :

  • Un voyage en France d’une durée limitée,
  • Pour tester les offres et la fiabilité d’une banque avant de les rejoindre définitivement,
  • En cas de période financière difficile ou si un contrat à long terme ne vous intéresse pas,
  • Enfin, pour répondre à un besoin à court terme, si vous êtes étudiant.

Attention : un compte « provisoire » ne veut pas nécessairement dire gratuit !

Quelles conditions faut-il respecter pour ouvrir un compte bancaire temporaire ?

Si vous souhaitez profiter d’un compte provisoire, veillez à respecter quelques critères importants avant de vous lancer, sinon, vous risquez d’engendrer des frais inutiles…

Les démarches doivent être peu coûteuses (voire gratuite, si vous trouvez une banque qui le propose) et l’ouverture ainsi que la fermeture doivent également être simples, rapides et instantanées.

Où peut-on ouvrir un compte bancaire provisoire ?

Généralement, les banques de réseaux traditionnelles (comme le Crédit Mutuel, la Caisse d’Epargne, ou la BNP Paribas) ne proposent pas de solutions pour répondre à ce cas de figure.

Chez eux, l’ouverture est payante (voire même assez cher) et prend du temps, puisqu’il faut obligatoirement passer par un conseiller bancaire pour réaliser les démarches.

Heureusement, la concurrence a fait évoluer le marché.

Les banques en lignes et les néobanques (Ing, Hello Bank ou encore Bforbank) se sont largement développées.

Pour ceux qui l’ignorent, ce sont toutes les banques accessibles uniquement sur Internet et via des applications mobile.

L’avantage est qu’elles n’imposent que très rarement des conditions de revenu.

N26 : le mastodonte allemand

Qui n’a jamais entendu parler de N26 ? Cette néobanque allemande est un des principaux acteurs de la banque en ligne.

Effectivement, l’ouverture d’un compte est très accessible, mais surtout, se fait en quelques minutes seulement.

Le plus simple est de télécharger l’application et de s’inscrire directement par son biais.

Une fois vos informations personnelles renseignées, il suffit d’envoyer sa pièce d’identité, en photo, et le tour est joué.

Dès sa confirmation, vous recevrez, par la Poste, un RIB et une nouvelle carte bancaire.

N’oublions pas le plus important : elle est gratuite et sans conditions de revenu.

Bon, elle présente tout de même un inconvénient, car elle n’autorise pas de découvert et n’accepte pas un nouveau client s’il est interdit bancaire.

Autre point, le moyen de paiement par chèque est totalement impossible, aussi bien en paiement qu’en encaissement.

Eko : la formule low-cost du Crédit Agricole

offre eko du crédit agricole

Depuis 2017, le Crédit Agricole propose l’offre « Eko », destinée aux personnes dont les besoins sont très limités et qui cherchent un compte bancaire peu onéreux.

En tant que premier compte bancaire ou simplement pour se faire son propre avis sur celui-ci, c’est parfait !

En revanche, elle est payante : 24 €/an. Ce qui reste assez faible…

À ce prix, vous obtenez une carte de paiement, un compte dédié avec chéquier (seulement 5 exemplaires) et un RIB.

Évidemment, si vous avez d’autres besoins, des options s’ajouteront à la facture finale.

L’avantage, c’est qu’avec Eko, vous bénéficiez toujours du suivi d’un banquier si nécessaire, mais également des services bancaires inhérents à celle-ci.

Comme pour N26, aucun interdit bancaire, ni découvert ne sont autorisés.

Welcome Boursorama ! Une formule simple et efficace

Boursorama Banque offre à ses clients la possibilité de posséder un compte bancaire totalement gratuit et sans conditions de revenu.

Par contre, elle vous demande de répondre à un montant minimum de dépenses, sinon, vous réglerez 5 €/mois de frais de tenue de compte s’il n’y a eu aucun débit ou crédit.

L’avantage de Boursorama, c’est qu’elle possède une licence de banque française.

Ainsi, vous pourrez recevoir et régler par chèque, mais également avoir un découvert autorisé (attention aux agios qui peuvent grimper rapidement…).

Monabanq : Payante, mais pratique…

Pour seulement 24 €/an (comme pour Eko), la banque en ligne Monabanq vous permet de bénéficier d’un compte courant avec tous les services qu’elles proposent (RIB, chèque, découvert…).

Le rapport qualité-prix est donc excellent pour celle-ci.

À ce prix, vous obtenez une carte Visa classique, mais il est possible de choisir une Visa Premier, qui coûte seulement 60 €/an.

Elle touche donc un large public avec son offre.

L’alternative idéale : les cartes prépayées pour ouvrir un compte bancaire temporaire

Grâce à de nouveaux acteurs sur le marché, il est maintenant possible de régler vos achats ou de profiter de moyens de paiement ayant une durée limitée.

Parmi les plus connus, vous retrouvez :

Évidemment, s’il s’agit d’une utilisation plutôt à moyen ou long terme, sachez que cette méthode de paiement n’est pas la meilleure solution qui s’offre à vous.

Les frais qu’elle entraîne peuvent rapidement refroidir n’importe qui : les rechargements, les retraits d’argent, les paiements… Ce n’est pas très rentable.

Il faudra alors se tourner vers des banques en ligne, qui sont la solution la plus avantageuse et la moins coûteuse du marché.

À vous de choisir !

Selon vos projets, le choix devient évident !

Une fois que vous avez trouvé la banque qui vous convient, profitez-en et voyez si elle vous correspond vraiment.

Attention tout de même, bien que les banques en ligne ne soient que très peu onéreuses, n’oubliez pas qu’elles facturent des frais bancaires plutôt élevés en cas d’irrégularité et d’incidents sur vos comptes.

Certains services s’avèrent peu économiques en comparaison avec une banque traditionnelle. Prudence !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici