Combien de temps allez vous être indemnisé par Pôle Emploi ?

Dernière mise à jour effectuée le

Quelle qu’en soit la cause, une perte d’emploi vous met souvent dans un état financier peu confortable.

Les indemnités de chômage vous permettent de faire face à cette situation.

Malheureusement, la durée d’indemnisation reste limitée. Un bon calcul de la durée de cette indemnisation vous permet donc de vous apprêter et de vous investir d’avantages dans la recherche d’un nouvel emploi.

Comment s’effectue le calcul de cette durée ?

Durée d’affiliation : un premier calcul indispensable

D’une manière générale, la durée d’indemnisation chômage reste liée à celle d’affiliation au régime d’assurance chômage.

Vous devez donc bien connaître cette durée afin de pouvoir calculer le temps pendant lequel vous pouvez percevoir l’indemnité chômage.

Vous ne pouvez prétendre à l’indemnisation chômage qu’à certaines conditions. Vous devez procéder régulièrement (chaque mois) à l’actualisation de votre situation auprès de Pôle Emploi.

Mais la condition la plus importante reste la nécessité d’un emploi antérieure. Vous devez avoir exercé cet emploi sur une certaine durée.

Cette durée constitue la durée d’affiliation qui se calcule en fonction de votre âge. Cet âge se considère à la date de la rupture du dernier contrat.

Pour le demandeur d’emploi de moins de 53 ans

Si vous êtes âgé de moins de 53 ans, vous devez justifier d’une durée d’affiliation de 4 mois (88 jours travaillés) au minimum.

Cette durée est considérée sur vos contrats de travail des 28 derniers mois. Dans le cas contraire, vous n’avez pas droit à l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Pour le demandeur d’emploi de plus de 53 ans (53 ans inclus)

Si vous êtes âgé de 53 ans et plus, le calcul de la durée d’affiliation s’effectue sur les 36 derniers mois.

Rappelons ici qu’on ne tient compte que des jours effectivement travaillés par semaine civile. Autrement dit, les week-ends et jours fériés ne sont pas pris en compte.

Durée de l’indemnité de chômage : le cas général

combien de temps êtes vous indemnisé par le chômage

Une fois la durée d’affiliation connue, celle d’indemnisation se déduit facilement par un simple calcul mathématique.

Vous multipliez la première par 1,4 afin d’obtenir la seconde. Cette opération vous permet de passer de 5 jours par semaine à 7.

Elle vise donc à réintégrer les week-ends exclus du calcul de la durée d’affiliation. Une semaine de 5 jours travaillés de la durée d’affiliation correspond à une semaine de 7 jours d’indemnisation chômage.

Par exemple, 10 jours travaillés (2 semaines de 5 jours) vous font bénéficier de 14 jours (2 semaines de 7 jours) d’indemnisation.

On applique des plafonds à la durée de paiement des allocations selon votre âge.

Cette limite évolue en fonction de votre âge au terme ou à la rupture de votre contrat.

Si vous avez 55 ans ou plus à la date de la rupture, vous bénéficierez de l’allocation sur une période de 1095 jours, soit 3 années consécutives.

Pour les demandeurs d’emploi dont l’âge reste entre 53 et 54 ans au moment de la perte de leur emploi, ils pourront percevoir l’ARE durant 913 jours.

Cette durée reste limitée à 730 jours pour les travailleurs qui sont au chômage à moins de 53 ans.

Quel que soit votre âge, vous bénéficierez d’un paiement de l’ARE sur une durée minimale de 122 jours.

Les cas particuliers de durée d’indemnisation de chômage

Les sans-emploi de plus de 62 ans

Le premier cas concerne les allocataires âgés d’au moins 62 ans qui n’ont pas atteint la retraite à taux plein.

Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une augmentation de la durée d’indemnisation à certaines conditions. Les conditions exigées restent les suivantes :

  • vous devez avoir commencé la perception de l’indemnisation depuis au moins 1 an
  • vous devez cumuler au moins 12 années de cotisation chômage dont une année entière en continu ou deux années en discontinu sur les 5 dernières années
  • le cumul de votre cotisation retraite doit correspondre au moins à 100 trimestres.

Le paiement s’arrête dès que vous atteignez une retraite à taux plein.

Les demandeurs d’emploi de 54 et 55 ans qui suivent une formation

Le deuxième cas concerne les chômeurs de 54 et 55 ans.

Si vous aviez entre 54 et 55 ans à la fin de votre dernier contrat, vous pouvez bénéficier de 6 mois supplémentaires d’indemnisation.

Ce prolongement reste exclusivement accordé à ceux qui ont opté pour une formation entrant dans le cadre de l’ARE.

La formation doit être validée comme faisant partie de votre projet personnalisé d’accès à l’emploi.

Le chômage partiel

Dans le cas d’un chômage partiel, vous pouvez percevoir vos indemnités de chômage durant une période maximale de 182 jours (environ 6 mois).

Cette durée est prolongée jusqu’à la reprise des activités de votre entreprise si celle-ci avait dû suspendre les activités à la suite d’une catastrophe naturelle ou d’un sinistre.

L’indemnité chômage : les réformes annoncées

Le gouvernement a annoncé son intention de réformer les droits au chômage.

À compter du 1er novembre 2019, certaines modifications seront apportées au mode de calcul de la durée d’indemnisation de chômage.

Par décret numéro 2019-797 du 26 juillet 2019 relatif au régime d’assurance chômage, le gouvernement définit de nouvelles conditions ainsi que les durées sur lesquelles vous pouvez désormais bénéficier de l’ARE.

Les réformes concernant la durée d’affiliation

On retient de ce décret que les bénéficiaires doivent justifier de 130 jours travaillés comme durée d’affiliation sur les 24 mois précédents la fin de leur contrat de travail ou du préavis.

Cette durée d’affiliation minimale sera considérée sur les 36 derniers moins pour les travailleurs âgés de 53 ans et plus.

Les réformes annoncées sur la durée de l’ARE

Tout comme les conditions vous permettant de bénéficier de l’ARE, la durée d’indemnisation sera également réformée.

La durée minimale d’indemnisation passe à 182 jours calendaires.

La durée maximale reste liée à votre âge au terme de votre dernier contrat. Elles ne subiront aucune modification significative.

Elle reste de 730 jours pour les chercheurs d’emploi âgé de moins de 53 ans, de 913 jours pour ceux qui ont entre 53 et moins de 55 ans, et de 1095 jours pour ceux qui ont plus de 55 ans.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici