Vous partez vivre à l’étranger et vous hésitez entre ouvrir un compte dans votre pays résident ou non, fermer vos comptes en France ou non…Bref, vous vous posez une multitude de questions et vous souhaitez quelques pistes de réponses…pourquoimabanque vous répond!

Informer sa banque du départ à l’étranger !

Il est indispensable d’informer votre conseiller de votre départ hors de France. Celui ci pourra remplir avec vous certaines obligations légales liés à votre compte (changement d’adresse pour l’envoi de vos futurs relevés de compte ou tout simplement vos futurs courriers), recevoir des conseils sur votre nouvelle vie bancaire à l’étranger mais aussi être informé des conséquences de la législation sur vos comptes et sur vos placements.

Partir vivre à l’étranger, attention à vos placements !

En France, un non-résident peut être imposé sur ses revenus provenant de source française. Renseignez vous s’il existe une convention fiscale entre votre pays d’accueil et la France.

Vos parents, votre grand mère ou peut-être vous même avait ouvert un livret d’épargne, un plan d’épargne ou une assurance vie. Vigilance car l’ouverture et le maintien de ces placements nécessitent quelques règles de précaution si vous ne souhaitez pas être rappelé par le Trésor Public :

Le livret A, livret B, PEL, CEL, assurance vie, comptes titres et contrats de capitalisation peuvent être conservés en France même si vous êtes non-résident français. Cependant, prenez rendez vous avec votre banquier ou votre assureur, avant de partir, pour connaître la fiscalité appliquée sur les placements que vous conserverez en France.

Le LDD, LEP, Livret Jeune et Plan d’Epargne en Actions devront être clôturés avant votre départ.

Avant de s’expatrier, penser à la procuration sur le compte

compte bancaire et départ à l'étranger

Beaucoup de personne partent la fleur au fusil sans se préoccuper de l’après. Il ne faut jamais oublier que la mise en place d’une procuration sur le compte est absolument nécessaire. En effet donner le pouvoir à une personne de confiance sur la gestion de son compte bancaire permet d’éviter les complications. En cas de besoin (demande de changement d’adresse, de mise en place de virement vers votre compte étranger etc …) votre banque pourra agir vite et efficacement si vous avez fait le nécessaire. Sans procuration vous vous rendrez vite compte que certaines opérations anodines deviendront plus que délicates et pourront gâcher votre séjour à l’étranger. Nous avions déjà évoqué le sujet dans un précédent article mais mettre en place une procuration ne prend que quelques minutes et peut être réalisée sans rendez-vous à l’accueil de votre agence.

Pourquoi faut-il conserver un compte bancaire en France même en cas de départ à l’étranger

  • A votre arrivée, vous ne disposerez pas immédiatement d’un compte et d’une carte bancaire. Votre compte en France vous sera alors utile pour faire face à vos premières dépenses.
  • Lors de vos séjours en France, vous aurez besoin d’un compte au minimum et peut être d’une carte surtout si votre pays résident n’a pas la même monnaie locale que la France.
  • Si vous avez des paiements continus en France (ex : remboursement d’un prêt), il est plus judicieux de laisser ouvert son compte depuis l’étranger.

Faut-il obligatoirement ouvrir un compte bancaire à l’étranger en cas de départ ?

La question mérite réflexion, en effet la réponse ce cache derrière la durée de séjour. Inutile d’ouvrir un compte en banque si votre voyage ne dure que deux semaines, certaines options de votre forfait de compte vous permettrons de limiter les frais d’usage de votre carte bancaire à l’étranger.

En revanche, ouvrir un compte bancaire à l’étranger est impératif dans le cas ou vous y aller pour étudier ou travailler (plus de 2 mois). Votre compte étranger vous permettra de :

  • Recevoir votre salaire dans la monnaie locale de votre pays de résidence et éviter les frais de changes et autres taxes diverses.
  • Faire face à vos dépenses quotidiennes

Récapitulons : Avant d’ouvrir un compte à l’étranger, vérifiez le fonctionnement du système bancaire de votre pays d’accueil, les documents à fournir pour l’ouverture d’un compte, la possibilité d’effectuer des virements internationales, les frais de transfert d’argent, les conditions d’utilisation de votre carte bancaire et son utilisation à l’étranger.