Le bitcoin a fait les unes de la presse grand public lorsqu’il a atteint des sommets à près de vingt mille dollars. Il est moins médiatisé maintenant, mais garde une cote significative. Faut-il s’en défier ou bien investir dans le bitcoin ?

Qu’est-ce que le bitcoin ?

Le bitcoin est une cryptomonnaie, et même la première du genre. Ce néologisme désigne des monnaies destinées aux échanges, notamment sur internet, qui ne sont pas émises par des états.

La valeur d’une monnaie classique dépend de la confiance dans l’état qui l’émet. Les devises des grands pays (le dollar pour les Etats-Unis, l’euro pour l’Union Européenne) sont relativement stables. En revanche celle de petits pays à l’avenir incertain peuvent se dévaluer très rapidement – c’est le cas par exemple du bolivar vénézuélien aujourd’hui.

Les cryptomonnaies sont en revanche indépendantes des états. Leur valeur dépend de leur utilisation ou non par les internautes, qu’ils s’en servent pour acheter des biens ou simplement pour placer. Elle fluctue donc en fonction de cette attirance subjective.

Comment sont émis les bitcoins ?

Le bitcoin a été créé par un certain Satoshi Nakamoto : on ignore toujours qui se cache derrière ce pseudonyme ! L’anonymat de son créateur n’empêche pas cette cryptomonnaie de prospérer : les bitcoins sont en effet garantis par un système informatique infalsifiable (dénommé blockchain).

L’algorithme définissant la cryptomonnaie plafonne le nombre de bitcoins à vingt-et-un millions, ce qui créée un effet de rareté. Les bitcoins sont distribués au fil du temps aux ordinateurs effectuant les calculs complexes de la blockchain, calculs qui permettent de garantir l’inviolabilité de cette cryptomonnaie.

Comment obtenir des bitcoins ?

La première solution pour obtenir des bitcoins est de participer aux calculs de certification de la blockchain. Il s’agit de mettre à disposition de la puissance de calcul (un ou des ordinateurs…), afin d’être éventuellement celui qui obtient les nouveaux bitcoins. Le minage, puisque c’est le terme en vigueur, nécessite désormais des puissances informatiques considérables… et en pratique le coût de l’électricité employée est souvent supérieur au retour obtenu ! C’est désormais quasiment une chasse gardée de sociétés installées dans des pays où le coût de l’énergie est faible (notamment en Islande, en utilisant l’électricité à bas coût produite grâce à l’énergie géothermique).

La seconde solution, et la plus accessible pour un particulier, est de les acheter sur une plate-forme : il n’existe pas de bourse centralisée pour le bitcoin, mais en revanche plusieurs plateformes sont disponibles pour acheter et vendre les diverses cryptomonnaies. Il faut bien évidemment se renseigner sur la fiabilité de la plateforme que l’on va utiliser !

Le bitcoin est-il un bon investissement ?

La question reste largement débattue… Le bitcoin vaut environ sept mille dollars, soit à peu près le tiers de son plus haut historique. Ce niveau de valorisation est encore sept fois supérieur à ce qu’il était avant le début de l’envolée des cours ! Les pessimistes arguent donc que la chute n’en est qu’à son début, tandis que les optimistes pensent qu’elle prélude à son rebond…

Les adversaires du bitcoin font remarquer que les cryptomonnaies ne reposent sur rien de concret, à part un algorithme informatique. Il n’y aurait donc selon eux aucune raison que le bitcoin vaille quoi que ce soit : ils comparent le boom des cryptomonnaies à la spéculation sur la tulipe dans la Hollande du XVIIe siècle et anticipent leur disparition pure et simple. Ils font aussi remarquer que le coût énergétique lié au minage pourrait devenir intenable dans un monde aux ressources limitées.

Les partisans du bitcoin plaident au contraire que les cryptomonnaies ne sont qu’un actif d’échange parmi d’autres. L’or par exemple a une valeur bien supérieure à celle que justifierait simplement sa nécessité économique : il vaut le prix que sont prêts à payer les acheteurs pour disposer d’un actif facilement liquidable n’importe où dans le monde et non soumis à l’arbitraire de tel ou tel gouvernement. Le bitcoin ne serait qu’une variante technologique des valeurs refuge d’antan, garanti par son effet rareté (grâce à la limite d’émission).

Faut-il investir dans le bitcoin ?

Les arguments des uns et des autres se tiennent… et il est bien difficile d’avoir une vision certaine quant à l’avenir de la cryptomonnaie. Certains pronostiquent une disparition à échéance de quelques années alors que d’autres anticipent un bitcoin à 50 000 dollars en 2022 !

Les plus audacieux peuvent donc parier sur un rebond du bitcoin, avec par sécurité un investissement limité (placement de diversification) : le traditionnel avertissement des banques selon lequel une perte en capital est possible est ici tout à fait justifié… Les plus frileux pourront en rester au livret A, mais en se souvenant que du fait de l’inflation ils perdront ainsi 1,5 % de leurs économies chaque année !

Devriez-vous investir dans le bitcoin ?
5 (100%) 1 vote

Articles Similaires

Le Livret A bientôt à 1 % ? Le livret A est depuis toujours le placement préféré des français, mais pour combien de temps ? En effet le livret d’épargne devrait encore subir les ...
Horaires d’ouverture des Bourses Vous boursicotez? Et vous avez un doute sur les heures d'ouverture des bourses mondiales? Nous vous proposons un récapitulatif des horaires d'ouvertur...
Assurance Vie : Ce qui vous attend en 2014 En 2014, l'Assurance Vie va connaître quelques changements majeurs, voici un résumé de ce qui vous attend... Il existe deux grandes catégories d'Assu...
Dans quelle crypto-monnaie investir ? La crypto-monnaie vous intéresse et vous souhaitez savoir dans quel crypto-monnaie investir aujourd'hui ? Quels sont les crypto-devises présentes sur ...

Leave a Reply

Your email address will not be published.