Les Français sont-ils fidèles à leur banque ?

Mise à jour effectuée le

À cette question, il est difficile de donner une réponse unique, puisque les idées divergent.

Il faut cependant reconnaître que chacun d’entre nous aspire à ce qu’il y a de mieux en matière de services bancaires.

D’après une étude récente, 3% de Français seulement envisageraient de changer de banque.

En revanche, pas moins de 10% des Européens sont toujours en quête d’une meilleure banque.

D’après cette étude, les Français sont donc plus fidèles à leur agence que leurs voisins européens. Cela s’explique par plusieurs facteurs.

Pourquoi les Français qui sont fidèles à leur banque ?

Bien que la recherche d’une meilleure banque soit une démarche tout à fait normale et compréhensible, les Français ont du mal à faire la comparaison entre les innombrables offres sur le marché.

À cet effet, diverses dispositions législatives ont été mises en place, avec pour objectif de rendre moins complexes les comparaisons et de permettre à tous d’avoir accès à l’information.

Complexité dans la comparaison des offres

Depuis quelques années, les établissements bancaires sont dans l’obligation de présenter leur grille tarifaire aux clients.

En 2015, l’administration française a instauré un comparateur des tarifs bancaires des principaux établissements bancaires du pays. L’initiative a pour but d’optimiser la mobilité bancaire.

En parallèle, les usagers disposent de divers outils de comparaisons en ligne et peuvent ainsi trouver les meilleures banques avec lesfurets.com.

Difficulté à changer de banque

Il est tout à fait naturel de vouloir être affilés à la meilleure banque sur le marché.

Cependant, les démarches pour en changer peuvent poser quelques soucis tout comme la méconnaissance des démarches à suivre.

Pourtant changer de banque n’est pas censé être un parcours de combattants, grâce aux diverses dispositions mises en place par le gouvernement.

Pour perfectionner ces dispositions, certains experts suggèrent qu’il est préférable d’autoriser la banque à réaliser les démarches à la place du client.

Crainte du changement

L’envie de traiter avec une meilleure banque est bien présente chez un bon nombre de clients, mais la peur du changement prend souvent le dessus.

Les particuliers sont parfois réticents à l’idée de devoir se familiariser avec de nouvelles pratiques.

Ils ne sont pas très à l’aise avec l’idée de travailler avec de nouveaux outils et d’autres conseillers. Par conséquent, ils vouent une fidélité passive à leur banque.

Manque de confiance dans les Fintech

Actuellement, la tendance est tournée vers les nouveaux outils technologiques. De nombreuses banques exploitent vigoureusement le potentiel de ces innovations.

Néanmoins, les Français n’accordent pas encore assez de crédit aux services offerts par les Fintech.

Par rapport aux autres pays européens, la France fait office d’un mauvais élève en matière d’innovations extra-bancaires.

En ce sens, les Français s’intéressent de plus en plus de cette pratique et beaucoup sont clients d’une seule Fintech.

Les raisons qui poussent à chercher une meilleure banque

Les Français qui sont en quête d’une meilleure banque avancent diverses raisons à leur démarche :

Insuffisance dans l’accompagnement dans les projets

Selon une étude menée par des professionnels, la plupart des Français ne sont pas très satisfaits par les prestations de leurs banquiers, notamment quand il s’agit d’accompagnement.

Cette lacune incite certains à se tourner vers la recherche d’une meilleure banque.

Par ailleurs, les clients des banques sont également attirés par les taux d’intérêt plus compétitifs proposés par certains établissements bancaires.

Les lacunes de certains conseillers bancaires

Certains usagers n’hésitent pas à pointer du doigt les raisons qui les incitent à opter pour une meilleure banque.

70 % d’entre eux considèrent que les conseillers ne sont pas très convaincants et ne donnent pas assez d’informations ou de conseils.

Ce type de remarque est surtout avancé par les plus jeunes et les retraités. Ils soutiennent que certains conseillers se concentrent davantage sur des clients âgés de 30 à 45 ans.

En conclusion, que les Français soient fidèles à leur banque est un fait. Toutefois, cette situation risque de changer dans les années à venir.

En effet, chaque jour, de plus en plus d’arguments d’insatisfaction apparaissent, ce qui pousse beaucoup de clients bancaires à aller vers d’autres établissements plus attrayants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici