Qu’est-ce que le paiement différé : avantages et inconvénients ?

Mise à jour effectuée le

Saviez-vous que près de 30 % des Français ont utilisé le paiement différé ces dernières années ?

Effectivement, ces facilités de paiement sont très appréciées des consommateurs pour leur accessibilité et les avantages qu’elles offrent.

Seulement, attention de ne pas tomber dans l’excès…

Même s’il peut être très utile pour la gestion de votre budget, il comporte tout de même quelques inconvénients.

À partir du moment où vous êtes correctement informé, vous ne risquez rien et le paiement différé s’avère même très pratique.

Comment fonctionne-t-il, en quoi est-il si utile et qui peut en profiter ? Découvrez tout cela sans tarder !

Le paiement différé : définition

À l’inverse d’un paiement immédiat, et comme son nom l’indique, il s’agit d’un achat dont le montant est prélevé plus tard (généralement en fin de mois, à une date précise).

Cela offre un paiement plus souple pour les périodes où vos comptes n’ont pas encore les fonds nécessaires à l’achat de biens ou de services.

Pour information, un paiement immédiat est généralement débité 24 à 48 heures après le paiement par carte bancaire.

D’ailleurs, sachez que les retraits d’argent en espèces seront automatiquement prélevés à débit immédiat, même avec une carte de débit différé.

Dorénavant, de nombreuses banques proposent ce service atypique, étant donné que la demande est très forte.

La plupart du temps, les paiements sont réalisés par des cartes bancaires à paiement différé.

Il est aussi possible d’effectuer un paiement différé par chèque, à condition que le commerçant soit d’accord avec cette option.

Le chèque sera alors encaissé à une date convenue avec celui-ci.

Pourquoi utiliser le paiement en différé ?

L’idée est d’offrir aux consommateurs une nouvelle façon de procéder à ses achats.

En cas d’achats conséquents ou par manque de budget en début de mois, par exemple, le paiement différé offre la possibilité aux utilisateurs d’anticiper une rentrée d’argent et de régler immédiatement un achat nécessaire.

D’ailleurs, grâce à lui, vous pouvez tout à fait vous rétracter lors d’un achat en ligne en renvoyant l’article (dans son état d’origine) au commerçant, avant d’être prélevé du montant de la transaction.

Comment fonctionne le paiement à différé ?

Là encore, il n’y a rien de compliqué.

Avec votre carte bleue à débit différé, vous payez normalement vos achats à la caisse. La seule différence, c’est la date des échéances.

Sachez qu’au moment de l’activation de ce service auprès de votre banque, vous choisissez ce que l’on nomme couramment une date d’arrêté et une date de prélèvement.

Pour bien comprendre, voilà un exemple concret : votre réfrigérateur tombe en panne le 03 janvier.

Vous n’avez pas encore eu le versement de votre salaire et vous n’avez donc pas les fonds nécessaires sur vos comptes.

Mais heureusement, vous bénéficiez du paiement différé. Face à l’urgence, vous dépensez 500 € en magasin pour en acheter un nouveau.

En ayant fixé la date d’arrêté au 25 de chaque mois (c’est-à-dire la date à partir de laquelle les paiements seront prélevés le mois suivant), étant donné que l’achat a été réalisé le 03 janvier, vous serez prélevé des 500 € le 31 janvier, sans frais supplémentaires.

Au contraire, si vous aviez effectué celui-ci le 30 janvier, vous n’auriez été prélevé que le 28 février suivant.

Quels sont les avantages et inconvénients du paiement différé ?

Les avantages à payer ses achats en différé

Même si cela paraît évident, un paiement différé à l’avantage de pouvoir payer un bien ou un service au jour J, mais de n’être prélevé du montant total que plus tard.

Pour le coup, ce n’est qu’une simple avance de trésorerie.

Ensuite, cela vous évite d’être à découvert, et donc, de payer des frais d’irrégularités et d’incidents trop élevés.

C’est aussi l’opportunité de faire face à un imprévu, comme nous l’avons vu précédemment dans l’exemple !

C’est très pratique aussi pour les personnes dont les revenus sont étalés sur le mois complet ou si elles sont dans l’attente de paiements.

Par exemple, les entrepreneurs, freelances ou autres professionnels attendant le paiement de leurs clients.

Attention aux inconvénients…

Les inconvénients du règlement en différé

Parfois, et selon les banques, les frais qui sont facturés peuvent être plus élevés que les mensualités d’une carte de crédit à paiement différé.

Vérifiez bien les conditions auprès de votre banquier au moment de signer le contrat.

Aussi, n’oubliez pas d’approvisionner votre compte bancaire avant le prélèvement de toutes ces sommes !

Sinon vous risquez de voir toutes vos cartes bloquées, tant que vous n’avez pas réglé le découvert.

Demandez également à votre banquier si vous avez la possibilité de voir en temps réel toutes les dépenses faites avec le paiement différé.

Il arrive parfois d’oublier certains paiements et là, catastrophe… Par prudence, notez-les toutes !

Enfin, n’oubliez jamais qu’il s’agit d’une forme de crédit renouvelable.

Toutes les sommes payées avec cette méthode sont redevables à la banque, quoi qu’il arrive…

Le risque d’endettement est donc très important avec ces types de cartes de paiement, car il est possible d’acheter alors même que vous n’avez pas l’argent sur vos comptes.

Qui peut bénéficier du paiement différé ?

En fait, tout le monde. Et c’est exactement ça qui rend ce mode de paiement risqué.

Une majorité des ménages en situation de pauvreté y auraient recours.

Effectivement, il suffit généralement d’en faire la demande auprès de votre banquier.

Évidemment, il est en droit d’accepter ou de refuser de vous octroyer une carte de paiement à débit différé, mais n’oubliez pas qu’une banque est avant tout une entité commerciale et qu’il est judicieux pour elle de vous proposer un crédit à la consommation, quelle que soit sa forme.

Malheureusement, un grand nombre de personnes ne peuvent pas rembourser leurs dettes.

Au moment de la signature du contrat, veillez à définir avec lui quelques éléments importants pour l’inscription à ce service :

  • Le prix de celui-ci (généralement compris entre 10 et 50 €, selon les banques),
  • le montant des agios en cas de découvert,
  • la date d’arrêté de la carte,
  • et enfin, la date de prélèvement.

Très pratique, mais risqué de payer en différé !

À présent, vous avez toutes les informations pour comprendre et utiliser le paiement différé.

Soyez vigilant sur vos dépenses et préférez la transparence avec votre banque au sujet des frais et coûts que cela entraîne.

Avec une bonne gestion de votre budget, vous ne devriez pas rencontrer de problèmes et cela peut même être très utile pour les mois difficiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici