Difficile de bénéficier des services offerts par un établissement bancaire sans trembler à l’idée des frais qui les accompagnent. Considérés très souvent comme abusifs par les français, ce coût caché de votre compte bancaire est régulièrement questionné et critiqués par les clients, ainsi que les associations de consommateurs.

Même s’il existe une réglementation assez rigide entourant les frais bancaires, ces derniers sont néanmoins fixés relativement librement par les banques, et seule une réelle mise en concurrence des différents acteurs du secteur bancaire actuels peuvent vous aider à payer moins cher votre banque.

Que couvrent ces frais bancaires et comment les connaître avant de choisir de rejoindre une banque plutôt qu’une autre ? Quelles sont les astuces pour payer sa banque moins chère, et vers qui se tourner pour des services les plus accessibles possibles ? Nous répondons à toutes vos questions à ce sujet dans cet article.

Que vous fait payer votre banque ?

On ne le sait que trop bien : les banques ne sont pas des organismes caritatifs dont le but serait de vous aider à mieux gérer votre argent, sans en tirer aucun profit. Les frais bancaires sont précisément le moyen dont elle dispose pour rémunérer leur activité, et sont donc des contreparties quasi systématiques des différents services et produits financiers auxquels vous pouvez prétendre. Les frais bancaires peuvent également prendre la forme de pénalité de retard en cas de défaut de paiement ou de dépassement de votre autorisation de découvert.

Les frais bancaires concernent plus précisément :

  • Vos méthodes de paiement (comme votre carte bancaire ou votre chéquier). Certaines cartes bleue gratuites existent, mais vous devez néanmoins répondre à des conditions de revenue ;
  • Vos assurances (pour couvrir un éventuel vol de votre carte bleue ou un piratage de votre compte) ;
  • La gestion de vos comptes ;
  • Vos documents bancaires (comme vos relevés bancaires, votre RIB) ;
  • Vos incidents ou défauts de paiement (dépassement de votre découvert, retard dans le remboursement de vos crédits).

Cependant, pour les appliquer, votre banque doit vous informer de l’existence et du montant de ces frais bancaires, avant que vous ne signez votre contrat. Ce sont uniquement eux qu’ils pourront vous prélever sur votre compte. Elle devra également vous informer de tout changement de tarifs. Attention car tous ne sont pas réglementés (et limités à un certain montant).

Parmi les frais plafonnés, on retrouve les indemnités en cas de défaut ou retard de paiement. Ces derniers ne peuvent en effet pas dépasser les 8 euros par opérations, et 80 euros par mois. Idem pour les rejets de prélèvement (qui sont limités à 20 euros) et les rejets de chèque (qui ne peuvent pas dépasser 50 euros. Les autres frais bancaires peuvent cependant être fixés librement par votre banque. Raison de plus pour vous renseigner avant de choisir votre établissement.

Comparez les différentes offres

La première chose à faire pour limiter au maximum vos frais bancaires est de comparer les différentes offres qui existent sur le marché. Vous pouvez pour cela passer par un comparateur en ligne, qui vous présentera les différents frais bancaires par établissement.

Les banques de réseau comme le Crédit Agricole et la Banque Postale sortent généralement gagnantes de ces évaluations, mais cela dépend cependant de votre profil (les plus jeunes étant considérés comme plus à risque, et étant donc plus taxés par leur banque).

Surveillez les récapitulatifs publiés par les banques au mois de janvier de chaque année : un bon moyen de les mettre en concurrence très rapidement.

Évitez les packages

Soyez également particulièrement vigilant si votre banque vous propose un package. Ces derniers sont souvent beaucoup plus chers que si vous preniez les mêmes services individuellement, et il s’agit donc d’offres peu intéressantes si vous n’êtes pas un grand consommateur de frais bancaires (et n’avez pas besoin d’un important découvert ou de tirer à l’étranger, par exemple).

Négociez

Négociez vos frais bancaires avec votre conseiller est un excellent moyen de réduire votre note, et permettrait même d’économiser de 180 à 190 euros par an pour un client classique.

Peu de gens pensent à le faire, mais les positions des banques sont de plus en plus souple en matière de fixation de leur prix, et il est même possible de négocier une baisse de votre carte bancaire ainsi que de vos frais de compte.

Pour cela, votre profil doit intéresser votre banque (avec un bon revenu et une épargne solide).

Passez par une banque en ligne

Le meilleur moyen de réduire votre facture est finalement de choisir une banque en ligne. En effet, ces dernières ont des frais beaucoup plus accessibles en raison justement de leur activité virtuelle, qui les libèrent des coûts conséquents que représentent la location d’un réseau d’agences en France.

Les plus jeunes pourront ainsi économiser une moyenne de 100 euros, un montant qui triplera pour les clients premium. Parmi les services proposés gratuitement par les banques en ligne, on compte la carte bleue (à condition que vous touchiez un revenu minimum), la création de votre compte, et parfois même le dispositif de paiement sécurisé sur Internet.

Comment payer moins cher sa banque et réduire ses frais bancaires ?
5 (100%) 1 vote

Leave a Reply

Your email address will not be published.