Refus de crédit : Pourquoi ma banque ne me prête pas et quels sont les recours possibles ?

Dernière mise à jour effectuée le

Un nouveau projet se dessine à l’horizon : l’achat d’une maison, des travaux à effectuer dans votre habitation ou encore une nouvelle voiture à acheter … Vous souhaitez une solution de financement auprès de votre banque mais votre banque refuse de vous prêter de l’argent.

Qu’est ce qui justifie un refus de crédit et quelles attitudes adopter lorsque votre banquier rejette votre demande de prêt ?

Pourquoi votre banque refuse de vous octroyer un crédit ?

Même si en général, votre banquier vous explique les raisons pour lesquelles il ne souhaite pas vous accorder un crédit pour votre nouveau projet, il n’est pas tenu de le faire.

En effet, une banque n’a pas à justifier son accord ou son refus de crédit.

De plus, il n’existe pas de « droit au crédit » : une banque n’est jamais obligé d’octroyer un prêt à ses clients.

Ci-dessous, nous vous expliquons les principales raisons pour lesquelles un établissement bancaire refuse l’octroi d’un crédit à l’un de ses clients.

Un taux d’endettement trop élevé

Le taux d’endettement est un des critères d’appréciation d’une demande de crédit.

Une banque fixe la limite à 33% d’endettement mais si le reste à vivre est important, un taux d’endettement à 40% peut être accepté.

Le taux d’endettement est la part que constitue votre endettement dans votre budget global.

Clairement, lorsqu’un ménage à un endettement de 25 %, cela signifie que ses crédits représentent un quart de son budget. 25 % de son budget sert à payer ses prêts (immobiliers et consommation).

Le taux d’endettement se calcule de cette manière :

Montant des crédits (crédits immobilier et crédits consommation) / vos revenus × 100.

Voici les règles d’acceptation ou de refus de crédit en matière de taux d’endettement :

  • Taux d’endettement inférieur à 33 % : Crédit accepté
  • Taux d’endettement entre 33% et 40 % : Crédit étudié par la banque. D’autres critères seront pris en compte pour vous accorder ou non votre demande de prêt.
  • Taux d’endettement supérieur à 40 % : Crédit refusé

Par exemple : Un ménage avec 2100 € de revenus, un crédit immobilier à 500 € et un crédit consommation à 250 € a un taux d’endettement de 36 %

Un reste à vivre trop faible

Appelé « reste à vivre » dans le langage bancaire, cette somme correspond à la part de votre budget qu’il vous reste chaque mois pour payer vos factures courantes (eau, edf, loyer, denrées alimentaires etc.) une fois que vos emprunts sont réglés.

Le reste à vivre se calcule en soustrayant à vos revenus, les emprunts contractés.

Par exemple : Un ménage avec 1800 € de ressources, un crédit voiture à 200 € et un crédit travaux à 150 € ont un reste à vivre mensuel à 1350 €.

Explications : 1800 € – 200 € – 150 € = 1350 €

Des incidents de paiement à répétition sur votre compte

La gestion de votre compte bancaire est aussi l’un des critères d’appréciation d’une banque lorsqu’elle étudie votre demande de crédit.

Des dépassements d’autorisation de découvert récurrents sur le compte, des rejets de prélèvements ou encore des prélèvements « commission d’intervention » débités quotidiennement sur le compte sont des motifs de refus de crédit.

Lorsqu’une banque prête de l’argent à l’un de ses clients pour financer un projet, cela représente un risque pour elle.

Elle s’assure donc que vous maîtrisez parfaitement vos finances et qu’il n’y a pas de risques d’impayés à l’avenir sur le compte.

La banque a besoin, avant l’octroi du prêt, d’avoir totalement confiance en vos finances.

Non seulement, cela vous évitera une situation de surendettement mais également une relation bancaire désastreuse.

Vous êtes fiché FICP

Un fichage FICP à la Banque de France a pour principale conséquence le refus systématique de toutes vos demandes de prêts que ce soit dans votre banque mais aussi dans tout autre établissement bancaire ou organisme de crédit.

Que signifie être fiché par la Banque de France « FICP » ?

FICP est l’acronyme de « Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers ».

En cas de non-paiement consécutifs de 2 échéances d’emprunt ou si après mise en demeure de l’établissement bancaire, vous n’avez pas régularisé une autorisation de découvert supérieur à 500 € sous 60 jours, la banque doit déclarer à la Banque de France vos incidents de paiements.

En conséquence, vous êtes inscrit automatiquement au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers.

Toutes vos demandes d’emprunts se solderont par un échec et vous essuierai un refus de prêt à chacune de vos demandes tant que vous serez fiché FICP.

Vous avez contracté trop de crédits

Trop de prêts contractés ces dernières années peut aussi être un motif de refus de prêt.

La banque est en droit de se demander pour quelles raisons avec vous souscrit autant de crédits.

Ceci démontre soit des dépenses superflues soit une mauvaise gestion de votre compte.

Elle se demande si vous n’êtes pas obligé d’emprunter à nouveau pour régler vos mensualités de crédits actuelles.

La banque ne prendra pas le risque de vous accorder un nouveau crédit dans votre intérêt et dans le sien.

Votre profil emprunteur n’est pas bon

Avant de vous demander pourquoi votre profil n’est pas favorable à l’octroi d’un prêt, demandons nous qu’est ce qu’un bon profil emprunteur.

Quelles sont les critères favorables à l’octroi d’un prêt ?

Rassurez vous, ce ne sont pas les seuls critères pris en compte par la banque lorsqu’elle accepte de prêter ou non de l’argent à un particulier.

Le dossier emprunteur est étudié dans son intégralité : taux d’endettement, reste à vivre, votre épargne actuel, votre contrat de travail, le nombre d’emprunteurs etc.

Refus de crédit : Quels sont les solutions possibles ?

quelles solutions lorsqu'une banque refuse un crédit ?

Votre banque refuse de vous prêter les fonds nécessaires au financement de votre projet et vous vous demandez quels sont les recours possibles et que devez vous faire ?

Prenez rendez vous avec un autre établissement bancaire

Faîtes le tour des banques concurrentes à la vôtre. Votre établissement bancaire a peut être rejeté votre demande de financement suivant certains critères mais peut être que d’autres banques étudieront votre projet en prenant en compte des éléments différents.

Pour le savoir, contactez d’autres banques soit en leur envoyant un mail en précisant en objet « demande de crédit personnel ou immobilier » ou déplacez vous à l’agence bancaire.

Le chargé d’accueil vous proposera un rendez vous et vous indiquera la liste des pièces justificatives à apporter :

  • Pièce d’identité de chaque emprunteur
  • Dernier avis d’imposition
  • 3 derniers bulletins de salaire
  • Attestation CAF
  • Dernier justificatif de domicile
  • Compromis de vente (pour une demande de crédit immobilier)
  • Devis signé (pour une demande de prêt à la consommation)

Rencontrez un courtier

Faire appel au courtage immobilier permet une première analyse de votre dossier de crédit.

Le courtier étudiera votre demande d’emprunt en analysant vos comptes (comptes personnels et comptes joints), votre capacité d’endettement, votre budget mensuel etc.

Ainsi, il pourra vous dire si oui ou non avez vous des chances d’obtenir un crédit avec une banque.

Ensuite, il déposera votre dossier de demande d’emprunt auprès de différents organismes de crédit et vous tiendra informé des accords et des refus de prêts.

Demandez un certificat de refus de crédit

Si une banque vous a refusé un crédit, vous pouvez obtenir de sa part un « certificat de refus de prêt ».

Ce certificat vous sera nécessaire notamment si vous êtes engagé dans une opération sous réserve d’obtenir un prêt. C’est le cas généralement pour le financement d’un achat immobilier.

Avec ce certificat, vous pourrez obtenir l’annulation de votre engagement d’achat sans avoir à supporter des pénalités de crédit.

Maîtrisez votre budget

Maîtrisez vos entrées et vos sorties d’argent est essentiel pour accéder à votre demande de crédit.

Aujourd’hui la banque a refusé de vous prêter mais cela ne signifie pas que dans quelques mois, après avoir correctement géré vos comptes, elle refusera votre demande de crédit.

Commencez par faire le point sur vos ressources et vos dépenses. Demandez vous quels sont les postes de dépenses à limiter et consultez régulièrement vos comptes.

Grâce à la technologie actuelle, il est possible aujourd’hui de maîtriser ses finances en toute sérénité.

Consultez vos comptes 24h/24 et 7j/7 via votre espace personnel bancaire. Ainsi, vous êtes informé en temps réel des prélèvements à venir sur votre compte, des derniers paiements CB, de votre solde bancaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici