Quel avenir pour les clients Revolut après le Brexit ?

Dernière mise à jour le 17 novembre 2020

De plus en plus de clients Revolut se posent des questions concernant l’avenir de la société de services financiers et bancaires britannique.

En effet, le Brexit et ses conséquences fragilisent actuellement le milieu des entreprises, et cela affecte aussi les actionnaires ou les clients de celles-ci. 

A ce jour, pas de changements notoires, mais qu’en est t-il de l’après Brexit ?

L’échéance du 31 janvier 2020 étant passée, il ne reste plus au pays que jusqu’à la fin de l’année pour trouver un accord.

Dans cet article, nous allons définir rapidement Revolut et ses prestations, et nous allons nous attarder sur les mesures mises en place par cette dernière.

Qu’est ce que Revolut ? 

Comme mentionné rapidement plus haut, Revolut est une société financière et bancaire.

Elle propose notamment des services de paiements en devises étrangères, avec des taux particuliers. Le tout est proposé par le biais d’une application.

Dessus, il est possible de faire des virements dans le monde entier, d’acheter et de revendre des crypto-monnaies comme le bitcoin, mais aussi de placer son argent sur des valeurs refuges comme l’or, de générer des cartes virtuelles pour les paiements en ligne, … Tout ceci est possible avec une simple connexion à internet. 

Des frais mensuels peuvent s’appliquer, mais la carte bancaire gratuite a déjà des options bien utiles. 

Cette entreprise s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers.

De même, il est possible d’ouvrir un compte dans le monde entier, en téléchargeant simplement l’application. 

Revolut met donc en avant les services 2.0 que tous les clients d’une banque souhaitent avoir, le tout, en les gérant avec une application intuitive et facile d’accès.

Qu’elle pourrait être l’impact du Brexit ?

Il est important de rappeler que le Brexit est le terme utilisé pour parler de la sortie du Royaume-Uni de l’Europe.

Un long processus de sortie est en cours, et devrait, normalement, se terminer d’ici la fin décembre.

Cependant, cette sortie est très largement observée et étudiée étant donné qu’elle va impacter de nombreux secteurs.

Ce sera notamment le cas du système bancaire pour les entreprises comme Revolut. 

Encore aujourd’hui, il existe des doutes quant à l’accord qui sera mis en place par le Royaume-Uni lors du Brexit, qui devrait avoir lieu, finalement, à la fin de cette année civile.

Les principaux concernés sont les clients (particuliers ou professionnels) anglais qu’ils habitent ou non au Royaume-Uni, mais aussi ceux qui travaillent avec ce dernier.

A ce jour, il existe deux options : “deal” ou “no deal” : c’est-à-dire, la possibilité de trouver un accord avec les autres membres de l’Union Européenne, ou non.

Dans le dernier cas, cela signifierait beaucoup de changements qui pourraient se traduire, par exemple, par l’arrêt de la libre-circulation des biens et des personnes, la mise en place d’un visa, la demande de passeports pour entrer sur le territoire, la pénalisation financière des entreprises anglaises se trouvant hors du pays, la limitation des échanges financiers, ….

Mais ce qui serait le plus impactant pour les entreprises bancaires sera, la suppression de la licence bancaire européenne, qui permet aux sociétés comme Revolut de proposer des services et des produits financiers dans les pays européens.

Pour les banques en ligne européennes, qui travaillent avec le marché Anglais, ou inversement,  il y a donc du souci à se faire. 

Mais n’existe-t-il pas une solution adaptée afin de répondre aux inquiétudes de leurs clients ? 

Heureusement, si ! C’est notamment pour cela que certaines entreprises, de la banque ou non, quittent le Royaume-Uni.

En effet, rester étant donné que cela pourrait être un frein à leur activité, n’est pas une solution acceptable.

Pour le monde de la banque, un passeport européen est envisageable, sous certaines conditions.

Une solution pour faire face

La banque Revolut, afin de rassurer ses clients, qu’ils soient au Royaume-Uni ou ailleurs dans le monde, a communiqué à de nombreuses reprises son intérêt et son attachement à satisfaire ses clients et surtout, à faire face à cette situation afin qu’elle n’impacte en rien l’utilisation de ses services. 

Pour anticiper le Brexit, Revolut avait ainsi fait une demande de passeport financier européen auprès de la Lituanie.

Ce pays, souhaitant développer son importance sur les marchés financiers, avait mis en place de nombreux avantages pour les entreprises bancaires et financières.

C’est notamment pour cette raison que Revolut s’est orienté vers lui. 

Grâce à cela, les nouveaux clients souhaitant ouvrir un compte chez Revolut, le feront directement auprès de l’entreprise située en Lituanie. Cela n’impacte en rien les prestations proposées. 

Pour les anciens clients, il y aura cependant quelques changements, et ils ne seront pas invisibles.

En effet, la mise en place de la nouvelle entité, et notamment parce qu’il s’agit d’un pays européen, va demander une adaptation de la part des clients : les coordonnées bancaires vont changer.

Ainsi, il sera nécessaire de revoir tous les prélèvements, mais aussi toutes les rentrées d’argent vers un compte Revolut.

C’est-à-dire que toutes les personnes ou entreprises auxquelles les clients Revolut ont communiqué leurs anciennes coordonnées bancaires, devront le faire à nouveau.

Afin de leur laisser le temps de faire les changements, un délai de 6 mois sera proposé aux clients. Ils pourront ainsi faire toutes les démarches nécessaires.

Cependant, un bruit court au sujet de facturations supplémentaires en cas d’utilisation des anciennes coordonnées

En attendant de savoir ce qu’il se passera au niveau du Royaume-Uni avec le Brexit, et l’impact que cela aura sur Revolut et ses prestations, il est important, pour tous les clients, de bien se tenir informé de l’actualité.

De même, la communication entre Revolut et ses clients étant importante, il sera nécessaire de consulter régulièrement les échanges de mails de l’agence bancaire.

Pour les nouveaux clients, quant à eux, pas d’inquiétude étant donné que toutes les évolutions provoquées par le Brexit n’auront pas d’impact sur leurs coordonnées bancaires ou même sur leurs options.

Qu’ils soient anglais ou non, et qu’ils travaillent ou non avec le Royaume-Uni. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici