Taux d’endettement : Un indice d’acceptation ou de refus de votre demande de rachat de crédit !

Dernière mise à jour effectuée le

Le rachat de crédit est une opération intéressante puisqu’elle permet de diminuer le montant de vos mensualités lorsqu’elles deviennent trop lourdes à supporter. C’est le cas quand votre taux d’endettement dépasse un certain seuil.

Il ne faut pas oublier que les revenus augmentent plus lentement que les charges (montant du loyer, tarifs des consommables et des abonnements…).

Un taux d’endettement peut donc évoluer défavorablement et, s’il est déjà proche du seuil limite, il risque de le dépasser rapidement et de vous mettre dans une situation financière précaire.

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Le taux d’endettement se calcule d’une manière très simple.

D’un côté, vous avez des revenus qui peuvent être composés de :

  • votre salaire,
  • les revenus du co-emprunteur,
  • des allocations familiales ou sociales,
  • d’une pension,
  • d’une rente,
  • de revenus fonciers

De l’autre côté, vous avez des charges qui comportent :

  • un loyer pour votre habitation ou un remboursement immobilier si vous êtes propriétaire,
  • des mensualités de remboursement d’un crédit pour l’achat d’un véhicule,
  • des crédits à la consommation,
  • dans certains cas une pension alimentaire à verser à un ex-conjoint, un enfant ou un parent.

Une fois que vous aurez répertorié l’ensemble de ces éléments, il vous suffira de diviser le montant de vos charges par celui de vos revenus et de multiplier ce résultat par 100.

Vous obtiendrez ainsi un pourcentage qui ne doit pas dépasser 33 %.

Ce chiffre n’est pas fixé par une loi, mais il est communément retenu par la majorité des organismes financiers lors d’une demande de prêt.

Ce seuil de 33 % laisse aux emprunteurs la possibilité de s’acquitter des dépenses de la vie courante (factures d’eau, d’électricité, de gaz, d’internet, budget alimentation et habillement, soins médicaux, entretien d’un véhicule automobile, vacances…), mais il permet aussi de faire face aux imprévus financiers (travaux urgents, véhicule en panne, frais médicaux non pris en charge…).

Si ce seuil est dépassé, et cela est souvent dû à de multiples crédits à la consommation, vous vous trouverez fortement endetté et vous risquez, à plus ou moins court terme, d’être en situation de surendettement.

En effet, lorsque le taux d’endettement atteint un seuil critique, vous allez commencer à rencontrer de sérieuses difficultés pour faire face à vos engagements.

Cette situation peut entraîner le non-paiement de certaines mensualités et vous faire encourir un fichage au FICP (Fichier des Incidents des Crédits aux Particuliers).

Ce fichage ainsi que celui au FCC (Fichier Central des Chèques) en cas d’usage abusif d’un chéquier ou d’une carte bancaire vont sérieusement obérer vos chances d’obtenir satisfaction lors d’une demande de rachat de crédit.

Il est donc toujours préférable d’anticiper les risques de non-paiement des sommes dues et de commencer à constituer un dossier en vue d’un rachat de crédit dès que vous ressentez les premières difficultés financières.

Les points évoqués ci-dessus démontrent que le taux d’endettement est un critère très important pour votre qualité de vie et pour la réussite de vos projets.

Le rachat de crédit : une solution avantageuse

Le rachat de crédit est une solution qui peut être envisagée lorsque le seuil des 33 % risque rapidement d’être dépassé.

Ce rachat va vous permettre de réduire sensiblement vos mensualités de remboursement, tout en n’oubliant pas que cela induit forcément un allongement de la durée pour arriver à l’extinction complète de votre prêt ainsi qu’une majoration du coût total du crédit.

Vous pouvez demander un rachat de crédit hypothécaire, un rachat de crédit à la consommation ou un rachat d’un crédit renouvelable.

Des factures impayées, des dettes bancaires, sociales, d’huissier ou familiales peuvent également être incorporées dans le calcul du rachat de crédit.

Vous pourrez aussi bénéficier d’une trésorerie d’appoint d’un montant maximum de 15 % du montant total de ce rachat.

Enfin, il est possible de souscrire un nouveau prêt si vous avez des projets de travaux ou autres. En l’incorporant dans le rachat de crédit, vous éviterez des frais supplémentaires.

Il est conseillé de soumettre votre dossier à plusieurs organismes ou courtiers, particulièrement si votre taux d’endettement dépasse le seuil des 33 %.

Vous mettrez ainsi plus de chances de votre côté pour obtenir satisfaction. Sachez que vous n’aurez aucun frais à payer tant que le contrat ne sera pas signé.

Après l’accord de l’établissement financier, l’argent sera débloqué et vos prêts et/ou dettes seront remboursés directement par la banque.

Vous aurez alors une mensualité unique à régler et, en gérant votre budget avec la plus grande attention, vous allez retrouver un reste à vivre décent.

Si vous faites une demande de rachat de crédit alors que votre taux de surendettement approche les 33 % ou les dépasse légèrement et si vous avez une antériorité saine dans votre banque, vous serez alors dans une bonne position pour que votre dossier soit accepté.

Vous serez également dans un contexte favorable pour négocier le taux d’intérêt en faisant jouer la concurrence.

Vos revenus, la stabilité de votre vie professionnelle et votre âge sont des critères qui viendront compléter l’étude de votre dossier.

Par contre, si vous attendez que la situation se dégrade et que vous vous retrouvez inscrit au FICP ou au FCC, vous aurez beaucoup plus de difficultés à trouver un organisme financier qui valide votre rachat de crédit.

Vous serez alors obligé de vous retourner vers la Banque de France pour déposer un dossier de surendettement.

L’avis de nos experts PourquoiMaBanque

Le taux d’endettement est un véritable indice de la bonne santé de vos finances.

Il doit être suivi régulièrement, sans attendre que des difficultés financières surviennent.

S’il approche ou dépasse le seuil des 33 %, vous êtes dans une situation qui ne peut qu’aboutir à un surendettement plus ou moins proche.

C’est donc un pourcentage que vous devez calculer avant de souscrire un nouveau crédit à la consommation ou un crédit renouvelable.

En maintenant le taux en permanence en dessous de la barre fatidique, vous aurez l’assurance de pouvoir toujours faire face à vos engagements et d’obtenir sans grande difficulté un rachat de crédit si vous souhaitez bénéficier d’un taux d’intérêt plus attractif et augmenter votre reste à vivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici