Quels sont les différents types de rachat de crédit ?

Dernière mise à jour effectuée le

Le rachat de crédit est une pratique qui date des années 1980.

Ce montage financier permet d’améliorer son niveau de vie en augmentant le reste à vivre, une fois les mensualités des crédits réglées.

On remarque également qu’il est de plus en plus souvent utilisé par des couples ou des célibataires en situation financière précaire.

On constate que son évolution a suivi le nombre croissant de dossiers de surendettement.

Il existe deux grands types de rachat de crédit. Il s’agit du rachat de crédit hypothécaire, dont fait partie le crédit immobilier, et du rachat de crédit à la consommation.

Le rachat de crédit hypothécaire

Ce type de rachat est exclusivement réservé aux propriétaires d’un bien immobilier qui acceptent une hypothèque sur celui-ci, en vue de garantir leur rachat de crédit.

C’est un excellent moyen de rassurer les organismes prêteurs et cela aide à obtenir un taux d’intérêt plus intéressant.

Un rachat de crédit hypothécaire offre également la possibilité de réunir un emprunt immobilier, des crédits à la consommation et éventuellement des dettes.

Si le bien immobilier est déjà hypothéqué, le rachat de crédit va automatiquement entraîner la clôture de cette hypothèque, car il va permettre de rembourser le crédit.

Une hypothèque peut rester valable dans deux cas de figure. Si l’hypothèque est rechargeable, puisque la loi autorise alors qu’elle soit affectée à la garantie de créances qui sont différentes des créances initiales.

Dans le cas où l’opération de rachat de crédit doit se réaliser avec la banque qui a consenti le prêt immobilier.

Dans cette hypothèse, on ne parle plus de rachat de crédit, car il s’agit d’une renégociation de l’emprunt.

En fonction du pourcentage représenté par la part du prêt immobilier, le rachat de crédit ne sera pas soumis à la même législation.

Si le rachat de crédit est constitué d’un prêt immobilier à hauteur de plus de 60 %, il sera soumis à la réglementation des prêts immobiliers.

Par contre, si le pourcentage est inférieur à 60 %, on se retrouve alors dans le cadre d’un rachat de crédit à la consommation.

Le rachat de crédit à la consommation

Ce type de rachat est ouvert à de nombreux types de crédit.

Il peut ainsi s’agir d’un crédit pour l’achat d’un véhicule automobile ou pour celui d’une moto.

Cela peut être également dans le cadre d’un leasing automobile, que ce soit une location longue durée (LDD) ou d’une location avec option d’achat (LOA).

De même, entrent dans le rachat de crédit consommation, les crédits qui ont été faits pour des travaux et les crédits renouvelables, c’est-à-dire ceux dont le montant initial se reconstitue au fur et à mesure des remboursements.

Le rachat de prêt à la consommation peut également être accordé pour servir à s’acquitter de différentes dettes.

Cette technique financière permet de sortir d’une situation délicate sachant qu’il est très difficile de trouver un organisme financier qui prête de l’argent pour régler des dettes.

Le rachat de crédit personnels permet ainsi d’apurer rapidement ces sommes restant dues qui peuvent à terme entraîner une inscription au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP).

Cela peut être aussi des dettes fiscales ou sociales, une dette familiale, un découvert bancaire, un retard dans le règlement des loyers ou dans le paiement de sommes dues à un huissier.

Le rachat de prêts conso peut également servir à régler des factures impayées d’eau, d’électricité, de gaz ou d’internet.

Ces dettes viennent souvent s’ajouter à des crédits en cours et la banque ne peut pas accepter le dépassement d’un taux d’endettement déjà élevé.

L’unique recours dans cette situation est donc de faire une demande de rachat de crédit à la consommation.

Le principe de ce rachat de crédit consistera à regrouper dans un seul prêt l’ensemble des crédits à la consommation existants et les dettes, en rallongeant la durée du remboursement pour que la mensualité demeure supportable pour l’emprunteur.

Une fois le rachat de crédit à la consommation accepté par l’organisme de crédit et le contrat dûment signé, c’est ce dernier qui va se charger de régler les dettes directement auprès des créanciers.

Le rachat de crédit et la trésorerie d’appoint

Un rachat de crédit ne doit pas être considéré comme un prêt. Toutefois, il est possible d’y incorporer une certaine somme pour constituer une épargne de sécurité.

C’est l’étude de votre dossier qui permettra d’établir si votre capacité de remboursement mensuel autorise la mise en place d’une part pour cette trésorerie qui est libre.

En aucun cas, elle ne pourra dépasser la limite de 15 % du montant total du rachat de crédit. Elle sera à votre disposition lors de la signature de votre contrat.

Le rachat de crédit avec intégration d’un nouveau prêt

Il est également possible d’intégrer un nouveau prêt lors d’un rachat de crédit.

C’est une bonne manière d’éviter des frais supplémentaires qui seraient inhérents à la prise d’un autre crédit.

Il s’agit en général d’un prêt qui vous permettra d’assurer le financement d’un projet à court terme.

Cela peut être intéressant si vous envisagez d’acheter un nouveau véhicule, de faire des travaux dans votre habitation, de faire face aux frais des études supérieures d’un enfant

À la différence de la trésorerie libre, ce prêt doit être justifié. Les sommes nécessaires à l’entreprise de votre projet seront alors débloquées au fur et à mesure et sur présentation d’une facture.

L’avis des experts PourquoiMaBanque sur les types de rachat de crédit pouvant être mis en place par un organisme financier

Le rachat de crédit, qu’il soit hypothécaire ou à la consommation, présente l’avantage de faire baisser des mensualités qui s’avèrent trop lourdes à supporter pour un foyer.

Sa mise en place doit être mûrement réfléchie, car il entraîne des surcoûts (frais de dossier, indemnités de remboursement anticipé, prise d’une nouvelle hypothèque…) et un allongement de la durée des remboursements.

Dans le cas d’une situation financière très précaire avec plusieurs crédits à la consommation et éventuellement des dettes impayées qui s’accumulent, le rachat de crédit est un moyen d’éviter une dégradation importante du budget et le risque de se retrouver rapidement en situation de surendettement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici