Vous ne comprenez pas le fonctionnement de la date de valeur? Et c’est tout à fait normal! Tout le monde connaît le terme, mais personne ne sait précisément à quoi cela correspond. C’est pourquoi nous vous expliquons simplement ce qui se cache derrière ces mots.

Définition de la date de valeur

La date de valeur correspond à la date  réelle de prise en compte d’une opération effectuée sur un compte bancaire. Elle sert à déterminer le calcul des intérêts (en débit ou en crédit). Il ne faut pas confondre la date d’opération et le jour de valeur car les deux peuvent ne pas être identiques selon le délai de traitement de l’opération (virement,dépôt de chèque ou prélèvement).

Quelles différences entre date de valeur et date d’opération ?

jour de valeur

La date d’opération correspond au jour ou l’ordre d’opérer sur un compte est demandé. Même si la banque peut s’occuper immédiatement de la prise en charge de cet ordre, il est fréquent qu’elle ne puisse pas agir sur les délais de traitement de l’opération (ex: délai interbancaire pour un virement). De ce fait, un décalage se crée entre la date d’opération et le jour de valeur.

Récapitulons :

Date d’opération = jour de la demande
Date de valeur = jour d’écriture au compte de l’opération demandée

Quelles sont le conséquences d’un mauvais calcul dans la date de valeur ?

Il est important de comprendre comment fonctionne la date de valeur quand on est amené à gérer un budget serré. En effet la maîtrise de ce phénomène peut éviter la facturation de frais ou d’agios. Comme expliqué plus haut, seule la date de valeur est prise en compte pour le calcul des intérêts. Il suffit donc d’un croisement entre opération créditrice et débitrice le même jour pour engendrer un incident de paiement.

Il n’est pas d’usage de demander à sa banque de faire coïncidé “date d’opération et date de valeur” c’est donc à vous d’anticiper et de prévoir les mouvements en débit ou en crédit selon la date de valeur.