Quelles sont les fraudes à la Carte Bancaire les plus répandues ?

Dernière mise à jour effectuée le

La carte bancaire est devenu en quelques années un moyen de paiement indispensable au quotidien dépassant largement le chèque et l’espèce.

Face à cela, de nombreuses personnes sont aujourd’hui victimes de fraude à la CB : phishing, skimming, achat sur des sites non sécurisés, vol du code confidentiel, faux terminal de paiement CB.

Ci-dessous, nous vous expliquons clairement le fonctionnement de ces escroqueries à la carte bleue.

Le « Phishing » ou l’usurpation de vos informations bancaires

Le phishing, technique de fraude très répandue aujourd’hui, est l’envoi d’un mail frauduleux.

L’escroc se fait passer pour votre établissement bancaire et vous demande de mettre à jour vos informations personnelles.

Ainsi, votre mot de passe, identifiant client, code de carte bleue ou encore votre code confidentiel vous sont demandés.

En répondant à ce mail et en délivrant vos informations bancaires, vous prenez le risque d’être victime d’une escroquerie sur votre carte bancaire.

En effet, les escrocs ont en leur possession toutes les informations nécessaires pour se connecter à votre espace client bancaire et effectuer un virement vers leur compte personnel (généralement domicilié à l’étranger) ou effectuer des achats sur internet prélevés sur votre compte bancaire.

Ainsi, étant donnée que vous communiquez délibérément vos informations confidentielles, il n’est pas certain que votre banque accepte de vous rembourser.

Comment se protéger d’une tentative de phishing ?

  • Lorsque vous recevez un mail vous paraissant suspect, contactez votre conseiller bancaire ou rendez vous à votre agence pour lui demander si oui ou non, votre banque est-elle à l’origine de ce courriel.
  • Ne communiquez à personne vos informations personnelles (code de carte bleue, code confidentiel de votre espace client bancaire, identifiant personnel etc.)
  • Dès qu’un mail vous paraît suspect, signalez le comme « spam » et supprimez le immédiatement
  • Mettez en place E-carte bleue, Paylib ou Virtualis sur votre carte bancaire pour sécuriser le paiement de vos achats sur internet sans avoir à communiquer votre numéro de carte bleue.

Comment savoir si vous êtes victime d’une tentative de phishing ?

  • Le contenu du mail frauduleux :

Lisez attentivement le mail et repérez s’il y a des fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe.

Ceci est un premier élément permettant d’identifier une tentative de phishing.

  • L’adresse mail du courriel :

Si celle-ci est une adresse mail inventée ou suspicieuses (exemple : noreport@customer.com), supprimez la.

Ceci peut être un signe permettant de vous alerter sur une possible tentative de fraude.

  • L’urgence du mail :

Les escrocs vous demanderont de leur fournir rapidement vos coordonnées de CB ou informations confidentielles.

Ceci afin que vous ne preniez pas le temps de vous renseigner auprès de votre conseiller bancaire pour savoir si oui ou non ce mail est frauduleux.

Le « Skimming » ou le faux clavier introduit dans les distributeurs de billets

Le skimming est une technique de fraude visant à introduire dans un distributeur, un dispositif miniature permettant de récupérer les informations confidentielles de votre carte bleue.

Les 16 numéros de la CB, la date d’expiration et le pictogramme sont enregistrés par le lecteur.

Ensuite, les fraudeurs n’ont qu’à enlever le lecteur du distributeur et enregistrer vos données de carte bleue sur des cartes fictives soit pour les revendre à d’autres escrocs, soit pour effectuer des achats sur internet en votre nom.

Le skimming est très répandu le weekend puisqu’à ce moment là, les banques sont fermées et il est donc possible pour les escrocs d’installer leur dispositif.

Un conseil : Si vous remarquez un dispositif suspect sur un DAB (distributeur Automatique de Billets), nous vous conseillons de contacter votre banque pour les informer et surtout passez votre chemin et n’effectuez aucun retrait.

Le paiement en ligne sur des sites non sécurisés : vigilance lors de vos paiements sur le net

Il est presque devenu indispensable aujourd’hui pour tous les sites e-commerce de mettre à jour leur site web en sécurisant leurs transactions financières.

Ceci est visible sur l’adresse du site (https au lieu de http) et un mini cadenas se situe sur le site vous permettant de savoir s’il est sécurisé ou non.

Seulement certains sites frauduleux n’ont pas la volonté de vous vendre des produits sur le net mais plutôt de vous voler vos données de carte bancaire grâce aux informations que vous leur transmettez.

Une fois les numéros de la CB (visible au recto), le pictogramme et la date d’expiration fourni, n’importe quel pirate informatique peut récupérer vos données de carte bleue et les utiliser pour ses achats personnels depuis votre compte ou les vendre à un autre escroc.

Bien entendu, jamais, vous ne recevrez la marchandise commandée.

Le vol du code secret de votre CB, un classique dans les escroqueries à la CB

L’escroquerie est relativement simple puisque l’escroc mémorise le code confidentiel de sa future victime lors d’un achat chez un commerçant.

Le fraudeur parvient à lui dérober discrètement sa carte bancaire en la distrayant.

Le temps que celle-ci s’aperçoit de la perte de sa CB et fasse opposition, il est déjà trop tard et l’escroc a déjà effectuer de nombreux achats dans les magasins.

Nos conseils pour éviter de vous faire voler votre carte bleue :

  • Lors de vos sorties, gardez en lieu sûr votre CB et ne la laissez pas à un endroit sans surveillance.
  • Lorsque vous composez votre code de CB, soyez vigilant et faîtes le discrètement.

Le faux terminal de paiement CB

La combine consiste à remplacer le terminal de paiement du commerçant, à son insu, par une machine apparemment identique, mais qui enregistre, via Bluetooth, les données des cartes de crédit des clients.

Le fraudeur se trouve dans le magasin et dès que vous payez, il enregistre toutes les coordonnées de votre CB.

A partir des informations récoltées, le fraudeur fabrique une fausse carte de crédit (la « YES CARD », la carte qui accepte toujours les paiements).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici