Pour placer leurs liquidités, les Français optent pour le compte courant, mais nombreux privilégient aussi l’assurance-vie qui ne cesse de convaincre, car elle combine à merveille rendement, liquidité et sécurité. À côté de l’assurance-vie, les livrets d’épargne, les comptes épargne logement… n’intéressent que très peu de personnes.

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un contrat signé entre l’assuré et l’assureur. L’assuré confie à ce dernier son épargne pour une durée déterminée, et en contrepartie, l’assureur s’engage à terme de lui verser la somme épargnée sous forme de capital ou de rente viagère avec les intérêts.

Il n’y a pas de plafond de dépôt, et le versement est libre ou programmé, mais il faut fixer cela au moment de la souscription. L’assurance-vie permet de constituer un capital qui produit lui-même des intérêts, et elle garantit le versement d’un capital quand survient un événement concernant l’assuré, cela peut-être son décès ou sa survie.

En cas de décès, on parle d’assurance décès, et le capital ou la rente est versé aux bénéficiaires préalablement désignés, tandis qu’en cas de survie, la rente ou le capital est versé à l’échéance du contrat.

Mais l’argent placé sur un contrat d’assurance-vie n’est pas bloqué, en cas de nécessité, un retrait partiel ou total est toujours possible. L’assurance-vie est contractée par toutes les catégories socioprofessionnelles et toutes les tranches d’âge en raison de son cadre juridique et fiscal unique.

Elle répond parfaitement aux objectifs patrimoniaux : transmettre un patrimoine, placer son épargne, se constituer un complément de retraite ou protéger son conjoint. Vous trouverez + d’infos sur rendement-assurance-vie.com

Pourquoi opter pour l’assurance-vie ?

Il y a beaucoup raisons pour que 62 % des Français optent pour l’assurance-vie afin d’entreposer leur épargne. Elle permet de se protéger et de protéger ses proches contre les risques de la vie.

Également, elle permet de constituer une épargne de précaution dans le but de la faire fructifier en toute sécurité, d’avoir un revenu complémentaire ou de se lancer en Bourse. C’est un complément de revenu pour la retraite, car l’épargne est tout le temps disponible à l’inverse du Perp ou du Perco. Elle peut aussi être récupérée en capital ou sous forme de rente viagère.

Cette assurance permet encore de faire des investissements dans les actions, dans les fonds, dans l’immobilier… C’est un produit d’épargne avec tous les avantages fiscaux importants, tant qu’aucun retrait n’a été réalisé, les plus-values ne sont pas imposées contrairement à un compte-titre. De plus, la fiscalité de l’assurance vie est très intéressante avant l’échéance des 8 années de détention du contrat, car l’assuré est en partie exonéré d’impôts.

Mais le plus, c’est qu’elle propose des avantages fiscaux non négligeables en cas de succession parce qu’elle permet de favoriser un proche tout en évitant les règles civiles et fiscales appliquées en matière successorale. Les frais de succession sont réduits grâce à l’abattement fiscal de 152 500 euros.

Les autres solutions pour épargner

Outre l’assurance-vie qui est le placement parfait pour faire fructifier l’épargne, on trouve également d’autres placements intéressants. Le livret A fait partie de cela, c’est le support historique de la Caisse d’Épargne, et la collecte sert à financer la création de logements sociaux.

C’est un produit sans risque, le capital est garanti, et le taux de rémunération est fixé par le Gouvernement. Pour les liquidités, le retrait des fonds est sous 24 heures.

Mais il y a aussi les livrets d’épargne bancaires qui proposent des taux d’intérêts boostés (2 %) sur une période limitée de quelques mois, au-delà, la rémunération est moins importante et ne dépasse rarement de 1 %. Le placement garantit le capital, et il propose une rémunération connue à l’avance. Les fonds sont disponibles en moins d’une semaine.

Notons aussi le plan d’épargne en actions ou PEA qui est connu pour ses conditions fiscales très avantageuses. Les fonds placés sont investis en actions françaises ou européennes. Les gains effectués sont capitalisés sur le PEA sans fiscalité du moment que les sommes ne sont pas retirées. En cas de retrait après 5 ans, l’assuré ne subit aucune fiscalité sur ses gains, ce sont les prélèvements sociaux qui sont dus.

Les conseils pour épargner efficacement son argent

Si vous avez un capital que vous désirez faire fructifier, ne le laissez pas sur un compte avec très peu d’intérêts, et faites un véritable placement financier.

Cependant, avant de vous lancer, pensez à tout pour éviter de commettre des erreurs qui risquent de vous ruiner. Déterminez pourquoi vous voulez faire ce placement pour définir sa durée.

N’hésitez pas à approcher un spécialiste compétent, car chaque placement a ses propres caractéristiques, et il vous accompagnera et vous donnera des réponses à vos questions. Mais encore, diversifiez votre placement, cela réduit les risques, mais quand même, n’éparpillez pas trop pour ne pas avoir des placements contre-productifs.

Suivez toujours l’évolution de votre placement pour évaluer les impacts et les risques potentiels pour votre argent, les lois bancaires changent, et les marchés évoluent. En dernier et pas le moindre, ne vous fiez pas toujours au rendement de votre placement, et soyez attentif aux types de frais bancaires associés.

Quelles sont les meilleures solutions pour épargner ?
Que pensez vous de cet article ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.